Exceldor à Saint-Hyacinthe: l'entreprise se fera entendre le 20 avril à la CPTAQ

exceldor-946x

À Saint-Hyacinthe, on ignore toujours si la Commission de protection du territoire agricole permettra à Exceldor d'installer son usine sur l'avenue Pinard et si elle permettra le dézonage du vaste terrain de 24 hectares.  Le 20 avril prochain, la MRC des Maskoutains et l'entreprise auront une ultime tentative de convaincre la CPTAQ de dézoner ce vaste terrain en audience.

La maire Claude Corbeil argue toujours que c'est un projet d’investissement privé de 200 M$ qui crééra  950 emplois bien rémunérés sur deux phases. 

La solution de l'avenue Pinard est d'ailleurs celle privilégiée par la Ville, malgré une opposition de l'UPA qui maintient que le terrain a un très grand potentiel agricole et qu'il faut le protéger. L'UPA a aussi toujours refuser de négocier quoi que ce soit sur la place publique dans ce dossier.

Exceldor demeure optimiste d'installer son usine sur l'avenue Pinard même si la CPTAQ a émis un avis défavorable pour le dézonage du vaste terrain agricole, le 29 juin 2020.

Voilà qu'un nouveau scénario hypothétique apparait à l'horizon: celui de l'installer sur un vaste terrain de Sainte-Marie-Madeleine, celui de Semex.

Semex transférera bientôt sa production en Ontario, comme le confirmait Le Courrier la semaine dernière et le terrain deviendrait vacant même s'il est à proximité de l'aéroport. 

L'entreprise n'a toutefois pas mis en vente son usine, ce qui est un point majeur qui pourrait mettre un point final à l'affaire.

Jordan Ouellet est porte-parole d'Exceldor maintient que le plan A est celui de l'avenue Pinard

«Le focus demeure sur l'avenue Pinard et c'est toujours le plan A présenté à la CPTAQ. Par contre, il faut être logique: si le terrain de Semex correspondait à nos différents critères pour y installer l'usine, nous ne fermerions pas la porte. Nous serions ouverts à la proposition mais il y a énormément de devoirs à faire, notamment un dézonage»

Jordan Ouellet, porte-parole Exceldor

De son côté, l'organisme de développement économique Saint-Hyacinthe estime que très peu probable ce scénario, en raison de plusieurs enjeux comme l'approvisionnement en eau et la présence de l'aéroport.

Saint-Hyacinthe Technopole, on s'en souviendra, avait fait diverses vérifications quant à différents sites disponibles et l'hypothèse de l'avenue Pinard, même si elle est loin de faire l'unanimité serait la plus plausible.

«L'entreprise Semex jusqu'ici a été très claire que le site n'était pas à vendre. Un projet de l'envergure et la superficie d'Exceldor, les usages qu'on veut en faire, ca va clairement dans un parc industriel. La vocation du terrain,  qui est aussi enclavé de terres agricoles mais aussi la proximité de l'aéroport rendent les chances très minces que ca se concrétise.»

André Barnabé, directeur général Saint-Hyacinthe Technopole

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !