Farnham espère tirer profit d'avoir passé le cap des 10 000 habitants

Une bijouterie a notamment été détruite par les flammes à Farnham.

Le maire de Farnham veut miser sur le développement durable de sa ville dans la prochaine année et impliquer les citoyens au maximum dans la prise de décisions, pour que la Ville grandisse selon l'ADN de chacun.

 

Patrick Melchior se réjouit que le cap des 10 000 habitants ait été fracassé dans les derniers mois, selon les données du dernier décret gouvernemental. Il voit cela d'un bon oeil et espère en tirer profit, mais il n'est toutefois pas question pour lui que le développement de la ville mine la qualité de vie des citoyens.

« Souvent, les industries, dans leurs études de marché, regardent les villes de 10 000 habitants et plus, donc c'est un plus pour nous pour ça. Mais encore une fois, on va être sélectif. On va choisir ce qu'on veut pour continuer à avoir une ville où le goût de la vie est élevé, et non pas le coût. »

- Patrick Melchior, maire

ll ajoute que la ville possède plusieurs terrains, ce qui facilite les projets de développement. Le plan intégré d'architecture a aussi récemment été bonifié pour encadrer les idées.

Consultation virtuelle sur le centre-ville

Avec cette vision, Farnham poursuit ses consultations publiques pour la revitalisation et la dynamisation du centre-ville. Le but est de miser sur le commerce de proximité, pour donner une âme à l'endroit. Une visioconférence est prévue mardi prochain, le 26 janvier, pour entendre les attentes et perceptions des citoyens.

Les bâtiments qui avaient brûlé à l'automne ont été démolis, ce qui a ouvert la vue sur la rivière et amené l'administration à se questionner pour la suite, à savoir comment le centre-ville va renaître de ses cendres.

« Tout est sur la table. Ça peut être qu'on ne construit rien et qu'on fait un parc. Ça peut être qu'il n'y ait qu'un bâtiment. Chose certaine, ça je peux m'avancer à vous dire que sur tous les bâtiments qui ont brûlés, tous les terrains qu'il reste, c'est sûr que ça ne sera pas reconstruit sur toute la longueur, parce qu'on veut garder une vue sur la rivière et l'église l'autre côté. »

- Patrick Melchior, maire

Le maire s'est d'ailleurs dit agréablement étonné, lors de la première consultation, de voir que tous les Farnhamiens marchaient dans la même direction que l'administration, avec comme priorités la rivière, les services de proximité et le transport actif.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !