GRÈVE: 8 000 enfants privés de service en garderie

Un enfant joue avec des petites voitures à la maison ou à la garderie.

C'est le début d'une longue semaine pour des milliers de parents de jeunes enfants alors que les travailleuses en garderie de trois syndicats débraieront à compter de ce matin. Environ 8 000 enfants n'auront pas de services en CPE aujourd'hui et demain. 

Les travailleuses affiliées à la CSQ ont ouvert le bal, lundi, en refusant d'entrer au travail à Montréal, Laval, en Montérégie, dans Lanaudière et en Estrie. La grève rotative se déplacera demain dans la grande région de Québec, Chaudière-Appalaches, Saguenay-Lac-Saint-Jean et en Abitibi. 

Les éducatrices et les travailleurs(es) de soutien veulent de meilleurs salaires. Des manifestations auront lieu à Montréal, Sherbrooke et Lévis plus tard ce matin. Les travailleuses sont sans contrat de travail depuis 18 mois. Elles demandent un rattrapage salarial de 21% à 27% sur 3 ans selon la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec, Valérie Grenon.

Le DEC pour l'éducatrice à la petite enfance c'est le moins bien payé au Québec. Si on veut ouvrir des places et trouver de la relève en engageant de jeunes étudiantes, on doit améliorer le salaire. Le salaire de base est de 19$. C'est inacceptable. 

Jeudi et vendredi, ce sera au tour des 11 000 syndiqués en garderie de la Fédération de la Santé et des services sociaux affiliés à la CSN de faire la grève partout au Québec. 

Enfin, d'autres fermetures de CPE auront lieu lundi et mardi prochain avec la grève des travailleuses syndiquées de la FTQ. Elles exécuteront les 2 premiers jours de grève d'un mandat de 10 jours. 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !