HALLOWEEN: Des cartes interactives pour indiquer qui donne des bonbons

La carte interactive de Saint-Basile-le-Grand est la plus complète. En vert, les maisons qui donnent, en rouge, celles qui ne donnent pas.

Une citoyenne de Saint-Basile-le-Grand, en Montérégie, veut faciliter la vie des familles qui passeront l'Halloween cette année en temps de pandémie avec un concept de cartes interactives. Son initiative a rapidement été adoptée par plusieurs Québécois.

 

En raison du deux mètres de distanciation à respecter pour la distribution des bonbons et autres consignes, plusieurs risquent de décider de ne pas donner, ce qui rendra difficile la planification des parcours.

Sarah Jolicoeur a donc mis en place une carte interactive des maisons qui donneront ce soir-là. La jeune femme réside dans un secteur isolé et a eu l'idée des cartes en voulant s'assurer que les gens sachent qu'elle distribuera des friandises. 

Le but est aussi d'éviter aux petits monstres et à leurs parents de marcher de grandes distances sans trouver de maisons allumées.

Son initiative lancée il y a à peine une dizaine de jours a rapidement fait boule de neige. Plus de 7 000 maisons québécoises ont été répertoriés. Près de 400 villes ont leur carte pour aider à prévoir le parcours, dont Chicoutimi, Drumondville, Gatineau, Montréal, Saint-Jean-sur-Richelieu, Québec et Val-d'Or.

« J'habite dans un endroit un peu moins passant, il n'y a pas beaucoup de familles sur ma rue et notre maison n'est pas tant décorée non plus. On a peur qu'il n'y ait pas de familles qui viennent, alors je me suis dit que si je faisais une carte, les gens allaient voir que j'existe. C'est ça le but, mais ça me prend beaucoup de personnes qui participent. [...] Ma mère est prof, elle travaille avec des enfants tout jeunes et marcher plus d'un kilomètre pour eux, c'est inespéré. Avec la carte, les gens sauront dans quel sens aller rendu au bout de la rue. »

- Sarah Jolicoeur

Les maisons participantes sont identifiées par un point vert et celle qui ne donnent pas peuvent l'indiquer et sont en rouge.

Les gens qui le souhaitent peuvent s'inscrire ICI comme maison qui donne ou comme maison qui ne donne pas, pour ne pas être dérangés.

Multiples initiatives et collectes toujours annulées

Plusieurs familles choisissent de célébrer l'Halloween à la maison ce soir, même si la santé publique a autorisé la collecte de bonbons porte-à-porte. Toutefois, ceux qui défileront dans les rues pourront voir plusieurs initiatives intéressantes imaginées pour leur distribuer les friandises en sécurité.

Les idées se sont multipliées, après qu'une mère de famille de Beloeil ait fait parler d'elle partout au Québec pour sa chute à bonbons. Audrey Pelletier croit d'ailleurs que les parents auront un important rôle à jouer cette année pour s'assurer que leurs enfants suivent les règles et que la cueillette se fasse de façon sécuritaire.

Voici d'ailleurs quelques conseils pour une Halloween en toute sécurité.

« Maintenez votre distance de deux mètres idéalement. Moins faire de porte-à-porte, limiter peut-être la ronde et compenser par acheter des bonbons à la maison. Les fêtes individuelles dans un domicile peuvent être une manière renouvelée de fêter l'Halloween. [...] On ne pense pas qu'il va y avoir énormément de transmission de la COVID via les bonbons, mais vous pouvez toujours les laisser reposer. C'est plus les contacts, il ne faut pas rentrer dans les domiciles, porter le masque et évitez les rassemblements sur les trottoirs. »

- Dr Mathieu Lanthier-Veilleux, adjoint médical à la DSP de la Montérégie

Même si Québec a donné le feu vert, plusieurs villes de la région de l'Abitibi-Témiscamingue, une des rares à être toujours en zone jaune, maintiennent leur décision de ne pas permettre le porte-à-porte pour la cueillette des bonbons le 31 octobre prochain.

C'est le cas de Rouyn-Noranda, Amos, La Sarre et Malartic, notamment. D'autres activités sont toutefois prévues pour célébrer en toute sécurité.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !