Investissement de 1,8M$ pour la recherche en acériculture

Crédit photo Jean-François Desaulniers-Les chercheurs sont à l'œuvre au Centre ACER de Saint-Hyacinthe

Le seul centre de recherche en production acéricole en Amérique, le Centre ACER de Saint-Hyacinthe, pourra améliorer la recherche sur le sirop d'érable et ses dérivés grâce à un investissement de 1,8 millions de dollars du gouvernement provincial.  

 

La direction pourra acquérir de l'équipement pour le laboratoire du centre de recherche du boulevard Casavant, notamment des systèmes de spectrocémie. 

Le centre fait tout autant de la recherche sur la valeur nutritive du sirop d'érable que sur les enjeux de production et de compétitivité face aux États-Unis et autres pays producteurs de sirop d'érable. 

Il doit aussi «classifier» la qualité du sirop d'érable recueilli en érablière, en vertu d'un mandat du MAPAQ. 

Le président du Centre, Serge Beaulieu, nous parle de la recherche qui se fait à Saint-Hyacinthe pour améliorer le produit. 

« Nous travaillons à la classification du sirop de même que la recherche sur la valeur nutritive, les minéraux et polyphénol. Nous faisons aussi du transfert de connaissances auprès des entreprises de la région et d'ailleurs. L'équipement servira justement à ce que le Québec maintienne sa position compétitive à l'international et que nous soyons toujours plus productifs. »

-Serge Beaulieu, président du Centre de recherche de développement et de transfert technologique acéricole

Crédit photo Jean-François Desaulniers-Le président du Centre ACER Serge Beaulieu en compagnie de la ministre Marie-Eve Proulx et de la députée Chantal Soucy

Jean-François Desaulniers, Bell Média. Le président du Centre ACER Serge Beaulieu en compagnie de la ministre Marie-Eve Proulx et de la députée Chantal Soucy

Le Québec, chef de file au Canada

En 2018, 90% de la production acéricole canadienne était au Québec et les exportations québécoises se sont chiffrées à 395 millions.

En 2019, selon les Producteurs acéricoles du Québec, 72% de la production mondiale se fait au Québec et la province a produit 159 millions de livres de sirop en 2019. 

La ministre du Développement économique des régions, Marie-Eve Proulx, a rappelé que le sirop d'érable est une «locomotive économique importante». 

« Ces outils-là permettront de se démarquer à l'échelle internationale, puisque nos voisins du sud sont très compétitifs sur les marchés, nous serons en mesure de demeurer des «leaders» dans le domaine. C'est avec des équipements à la fine pointe de la technologie que l'on innove. »

-Marie-Eve Proulx, ministre du Développement économique des régions  

 

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !