Jeune fille retrouvée sans vie: «Adalya avait une âme bienveillante»

Adalya Dorvil et sa mère (Courtoisie )

La famille et les proches d’Adalya Dorvil, 17 ans, pleurent le départ de la jeune fille, deux jours après que son corps a été retrouvé le long du rivage de LaSalle à la suite d’une série d’événements sur lesquels la police enquête toujours.

Ce texte est une traduction d'un article de CTV News

«Adalya avait une âme bienveillante, quelqu’un qui illuminait n’importe quelle pièce dans laquelle elle se trouvait», a écrit un ami de la famille Dwayne Buckley dans un GoFundMe qu’il a créé pour la famille de la jeune fille afin d’aider aux frais funéraires.

«Pendant son court séjour, elle a laissé une marque sur nous tous. Aucune mère ne devrait jamais avoir à vivre ce type de perte et en tant que communauté, nous aimerions être solidaires avec la famille.»

Mercredi, les médias sociaux regorgeaient de messages d’amour pour la famille de la jeune fille, qui comprend sa mère, son père, sa tante et plusieurs autres proches.

Buckley a décrit une famille et une communauté très unies, affirmant que la mère de la jeune femme était «une mère aimante et adorée […] et qu’il y a de fortes chances qu’elle s’occupe de vous ou de l’un de vos enfants d’une manière ou d’une autre».

Peu de questions sur la mort de la jeune fille ont reçu une réponse. Elle est décédée dans les 24 heures suivant la fin de l’école lundi, selon l’appel à l’aide initial de sa mère après sa disparition.

«Mon cœur est en morceaux, nous devons retrouver mon bébé», avait-elle déclaré.

Il a fallu environ deux heures et demie aux premiers intervenants le lendemain pour récupérer le corps de la jeune fille, qui se trouvait dans la rivière au bas d’une petite falaise, a indiqué un porte-parole d’Urgences-Santé.

Le premier appel est arrivé mardi à 12 h 38, a précisé Jean-Benoit Gince, superviseur aux Urgences-Santé. Un intervenant est arrivé sept minutes plus tard.

Le problème était qu’il était difficile d’atteindre la fille, et qu’il était même très difficile de la voir.

Dans ce secteur, le long du boulevard LaSalle, près de la fin de l’avenue Orchard, il y a un trottoir et un sentier plus petit qui mènent directement au sommet d’un escarpement densément boisé qui lui mène directement à l’eau.

Quand ils ont atteint la jeune fille, il était clair que «c’était trop tard», a expliqué Gince. Elle avait été complètement submergée après être apparemment tombée du haut de la falaise de 10 pieds.

Son corps a finalement été recouvré vers 15 heures, a déclaré Gince. Une équipe de spécialistes d’Urgences-Santé a participé à l’opération, ainsi que des pompiers spécialisés.

Il était tout aussi difficile de dire, d’après la façon dont le corps de la jeune fille a été retrouvé, ce qui s’était passé, a mentionné Gince, mis à part le fait qu’elle avait des blessures à la tête ou au haut du corps après avoir apparemment chuté de la falaise.

Dorvil a été portée disparue peu de temps auparavant, plus tôt mardi, et la police a d’abord demandé au public de l’aider à la rechercher.

Dans un message Facebook que sa mère avait écrit avant cela, elle a affirmé que sa fille avait été vue pour la dernière fois à l’école lundi à midi.

La police de Montréal a déclaré mardi soir que des signes indiquaient que la mort était accidentelle, mais Gince a déclaré que la police enquêtait toujours.

«Il est difficile pour nous de vous dire exactement quelle est la cause du décès», a-t-il avoué, en se basant sur la façon dont le corps a été retrouvé.

La police de Montréal n’a pas encore répondu à une demande de mise à jour de son enquête.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !