KandJu voit ses ventes de bonbons en ligne exploser de 5000 %

Le détaillant de bonbons KandJu, basé à Saint-Césaire, a fermé ses boutiques mais ses ventes en ligne ont explosé.

L'entreprise de confiseries et de chocolat KandJu, basée à Saint-Césaire en Montérégie, a vu ses ventes en ligne littéralement exploser depuis le début de la crise, signe que les bonbons apportent peut-être un peu de couleur en ces temps difficiles.

 

En raison des mesures gouvernementales, le détaillant a évidemment dû fermer ses 9 boutiques physiques du Québec ces dernières semaines et mettre à pied temporairement 79 employés sur 90.

Pour compenser et tenter de tirer son épingle du jeu, KandJu a concentré ses efforts sur sa boutique en ligne et ça porte fruit.

« On ne sait pas si c'est Pâques et combien de temps ça va durer, mais de jour en jour, on note une belle progression des ventes web, c'est toujours ascendant. On doit être rendu entre 5 000 et 10 000 %. On a des 50 à 100 fois plus de commandes web qu'on en enregistrait avant la crise. »

- Marie-Ève Gladu, copropriétaire de KandJu

Le détaillant de bonbons KandJu, basé à Saint-Césaire, a fermé ses boutiques mais ses ventes en ligne ont explosé.

Charles Ohara/KandJu. KandJu a des boutiques à 9 endroits différents au Québec.

Heureusement, le détaillant n'a pas été pris de court par cette augmentation des ventes en ligne et arrive à répondre à la demande.

« On avait la structure ici, le département d’expédition était là, on avait les stocks nécessaires, on avait les contenants nécessaires, déjà parce qu'on avait un volume pour nos magasins. On a même dû réembaucher 4 employés pour venir nous aider à répondre à la demande. »

- François St-Laurent, copropriétaire de KandJu

Ces ventes en hausse sont un baume pour KandJu, mais il est trop tôt pour chiffrer les pertes ou les gains réalisés avec la popularité du web, car les loyers des boutiques de l'entreprise continuent de s'appliquer, ce que déplore Mme Gladu.

Agrandissement sur la glace

Par ailleurs, en raison de la crise, le projet d'agrandissement de 6000 pieds carrés de l'usine de Saint-Césaire, évalué à 2 millions de dollars, est reporté pour le moment, mais l'entreprise travaille toujours à planifier l'automatisation de sa chaîne de production.

« Il n'est pas annulé, mais on le met sur la glace, le temps de voir ce qui va se passer suite à la COVID, la reprise économique va prendre combien de temps. Si la crise cesse autour de juillet, août, septembre, peut-être que le projet va plus être remis à une date ultérieure, 12 ou 16 mois plus tard au niveau de l'agrandissement. »

- François St-Laurent, copropriétaire de KandJu

La copropriétaire de KandJu, Marie-Ève Gladu, encourage les autres entrepreneurs à ne pas lâcher et à se réinventer en ces temps difficiles. « Je veux encourager les autres PME à persévérer, à trouver des solutions créatives parce que c'est sûr que là, ça nous oblige un peu à revoir le plan d'attaque, mais il y a toujours des solutions et je pense qu'il y a moyen de tirer quelque chose de positif là-dedans, » conclut-elle.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !