L'UMQ demande un plan clair de relance de l'économie des villes

UMQ - Caucus cités régionales Drville janv 2016

L'Union des municipalités du Québec veut relancer l'économie des villes du Québec et se promènera dans les régions pour prendre le pouls des élus. Elle demande aussi au gouvernement de François Legault d'annoncer rapidement ses couleurs à l'endroit des villes qui composent avec les pertes de revenus, la mise sur pied des camps de jour et les défis en infrastructures et transport en commun notamment.

Elle lancera le 4 septembre prochain, à Trois-Rivières, le premier d'une série de Rendez-vous régionaux qui se déploiera en plusieurs régions du Québec.  

Selon les évaluations, les mesures sanitaires d'exception et la baisse des revenus liée au confinement auront privé le monde municipal de tout près d'un milliard de dollars.

Ajoutons à cela, les reports de taxes commerciales et des citoyens et propriétaires.

Plusieurs villes du Québec et de la Montérégie sont à la confection de leur budget, certaines bénéficient de surplus mais elles doivent aussi gérer en fonction d'une possible seconde vague.  

En juillet dernier, l'annonce de plus de 19 milliards $ aux provinces du gouvernement fédéral ne s'est pas traduite par des mesures directes de soutien aux municipalités pour que l'économie reprenne de plus belle.

Suzanne Roy est mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'UMQ.

«Des élus sont tracassés à savoir comment ils vont finir l'année financièrement et nous voulons entendre leurs préoccupations dans les régions du Québec.  L'impôt foncier représente 70% de nos revenus au sein des villes. Les villes ont été présentes au premier jour pour épauler les citoyens: que l'on parle des lignes téléphoniques pour les aînés, la mise sur pied des camps de jour, le soutien aux organismes communautaires, le transport en commun. Il faut donc nécessairement que la réponse des gouvernements soit conséquente»

Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'Union des municipalités

L'Union des municipalités s'attend aussi à de l'aide directe aux municipalités en septembre du gouvernement Legault. D'autant plus que d'autre provinces annonçaient tout récemment des budgets spécifiques aux villes, rappelle Suzanne Roy.

 

«En 2020, on anticipe un manque à gagner qui joue de 820 millions à 1,4 milliard. Ce sera extrêmement important de voir comment le gouvernement Legault sera à au rendez-vous. L'Ontario a déjà annoncé 2 milliards spécifiquement pour venir en aide aux municipalités»

Suzanne Roy, mairesse de Sainte-Julie et présidente de l'Union des municipalités

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !