La GRC saisit des quantités importantes de médicaments contrefaits à Longueuil

Police GRC (CFRA)

La GRC mène depuis tôt ce matin des perquisitions en matière de «produits pharmaceutiques contrefaits» dans le Vieux-Longueuil, dont un édifice de la la rue Saint-Jean et dans l’arrondissement de Saint-Hubert. Une opération qui se fait en partenariat avec le Service de police de l'agglomération de Longueuil. 

Ces perquisitions surviennent dans le cadre d’une enquête qui débutait il y a quelques mois en lien avec le trafic et l’exportation de produits pharmacologiques contrefaits,  selon la caporale Mélanie Cappiello-Stébenne de la GRC. 

Deux personnes ont été interrogées jusqu'ici dans cette affaire mais il n'y aurait pas d'arrestation et de mise en accusation formelle. 

En journée, un périmètre autour d'un immeuble commercial de la rue Saint-Jean a été érigé mais des résidences font aussi l’objet de perquisitions.

Pour l'instant, les quantités de produits ne sont pas établies mais elles seraient importantes. 

  «C'est une enquête qui a débuté il y a quelques mois sur un réseau de trafic et d'exportation de produits pharmaceutiques contrefaits.    Les individus visés par notre enquête aurait exporté ou tenter d'exporter des centaines de milliers de  médicaments contrefaits aux États-Unis et vers d'autres provinces du Canada. 6 lieux ont été perquisitionnés dans cette enquête, d'autre développements viendront en lien avec les quantités saisies»

  Caporale Mélanie Cappiello-Stébenne, porte-parole de la GRC.

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !