La protection des agriculteurs au coeur de la campagne dans Saint-Hyacinthe-Bagot

Agriculteur

La gestion de l'offre, la protection des bonnes terres agricoles et l'autosuffisance alimentaire s'invitent dans la campagne dans Saint-Hyacinthe-Bagot et les différents candidats n'hésitent pas à décocher des flèches, puisque des agriculteurs ont fait les frais de pertes de revenus avec les précédents accords commerciaux.  

Le candidat du Bloc Québécois de Saint-Hyacinthe-Bagot, Simon-Pierre Savard-Tremblay dénonce la position des conservateurs dans le dossier de la protection de la gestion de l'offre.   

Le député sortant rappelle que le chef Erin O’Toole et les conservateurs ont voté contre l’adoption du projet de loi C216, protégeant les agriculteurs de futures brèches. Selon lui, les militants ont même failli élire Maxime Bernier à la course à la chefferie, alors qu'il promettait son abolition.    

Des critiques rejetées par l'actuel candidat conservateur, André Lepage, qui dit avoir rencontré des agriculteurs et producteurs de l'UPA en compagnie de son chef, pour promettre la protection du modèle de gestion de l'offre et un centre de recherche national.    

«Les députés de l'Ouest ont voté contre parce que c'était un mauvais projet de loi, c216. Quand on négocie des accords internationaux, il ne faut pas dicter ce que l'on va protéger ou non. C'est comme un joueur d'échecs qui télégraphierait ses coups ou sa stratégie. Ce n'est pas en étant dans l'éternelle opposition qu'on peut faire avancer les projets. M. O'Toole s'est engagé à construire un centre d'excellence bioalimentaire, il est venu deux fois dans le comté et il est clair qu'il faut être autosuffisant en termes de vaccin et en terme alimentaire»

André Lepage, candidat conservateur Saint-Hyacinthe-Bagot

Quant à l'ex-députée néodémocrate et actuelle candidate Brigitte Sansoucy, qui travaille à l'Institut de technologie agroalimentaire, elle réitère que sa formation protègera les fermes d'ici et le modèle de gestion de l'offre, elle déplore les délais pour compenser les agriculteurs en lien avec les accords passés.   

Par contre, sa formation veut aussi que le futur gouvernement axe ses interventions sur la réciprocité des normes, pour que les producteurs d'ici jouent à armes égales dans les modes de production, les conditions de travail et surtout le respect de l'environnement.   

Pour entendre les positions de Simon-Pierre Savard-Tremblay, André Lepage et Brigitte Sansoucy sur le dossier de l'agriculture et de la gestion de l'offre, c'est ici.   

 Nous avons tenté de joindre la candidate libérale Caroline Joan Boucher pour connaître sa position sur la question. 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !