La reine du country, Renée Martel, s'éteint à 74 ans

Quebec country singer Renee Martel has died at the age of 74 after a bout of pneumonia. SOURCE: Facebook

L'incontestable reine du country québécois, Renée Martel, s'est éteinte cet après-midi au centre hospitalier Honoré-Mercier de Saint-Hyacinthe. Elle avait 74 ans.

La chanteuse a succombé à une pneumonie sévère, non reliée toutefois à la COVID.

Durant sa carrière, elle a multiplié les succès. On lui doit notamment son plus grand succès, Un amour qui ne veut pas mourir, mais aussi Je vais à Londres, Si on pouvait recommencer, et plusieurs autres. 

«Totalisant plus de 65 ans de carrière et riche d'un parcours exceptionnel, elle a, depuis longtemps, marqué l'histoire de la musique québécoise d'une empreinte indéléblie avec un répertoire qui conjugue à la fois modernité et respect des traditions, s'étant adaptée aux époques et ayant épousé chacune des décennies.»

Martin Leclerc, producteur

Renée Martel était aux prises avec un cancer du sein depuis l'été 2019. Elle doit ainsi annuler sa tournée Cowgirl dorée, mon histoire.

Elle n'a fait qu'une sortie lors du Festival de Saint-Tite, pour participer à un spectacle d'envergure avec Paul Daraîche, Marc Hervieux, Laurence Jalbert, Annie Blanchard et plusieurs autres artistes. 

Dans une entrevue publiée dans Échos Vedettes, elle disait être en rémission, ce qui lui aurait permis de préparer un retour sur scène cette année, notamment pour présenter les oeuvres de son nouvel album sorti en octobre intitulé Contre vents et marées avec Paul Daraîche. 

Des hommages sentis

Plusieurs artistes et personnalités publiques ont exprimé leur tristesse et ont tenu à rendre un hommage senti à la grande voix du Québec. Plusieurs ont envoyé leurs sincères sympathies aux proches de la chanteuse.

Parcours

Renée Martel est née à Drummondville le 26 juin 1947 de deux chanteurs country, qu'elle accompagne sur scène. 

Elle avait seulement cinq ans lorsqu'elle monte pour la première fois sur les planches, au Théâtre Royal de Drummondville. 

Elle a aussi participé à plusieurs reprises à l'émission de radio qu'animait son père,Marcel Martel, à la station CHLT de Sherbrooke. 

La jeune chanteuse remporte en 1967 son premier grand succès avec Liverpool. Son ascension est telle qu'elle est sacrée Révélation féminine de l'année du Gala des artistes de 1968.

Comme plusieurs artistes de l'époque, elle fait des adaptations françaises de chansons américaines. Elle ne fait pas que les traduire par contre, souvent, elle les réécrit afin de s'approprier le texte.

Elle devient ainsi une habituée de la légendaire émission Jeunesse d'aujourd'hui.

Sa vie amoureuse, sa santé, tout comme sa carrière ont été tumultueuses. Dans son autobiographie Ma vie je t'aime parue en 2002, elle raconte avoir été agressée sexuellement. Elle a aussi vécue une rupture difficile en 1971 avec son conjoint, le chanteur Jean Malo.

C'est avec le bassiste du groupe Les Baronets, Jean-Guy Chapados, qu'elle aura un fils, Dominique, en 1974.

On la retrouve aux côtés de son ami Patrick Norman à l'animation de l'émission de TVA Patrick et Renée, en 1977.

Après une pause de quelques années où elle s'installe au Maroc avec sa famille, elle fait un retour en 1994. Elle sort l'album de chansons originales Authentique. Radio-Canada lui confie aussi l'animation de l'émission Country Centre-Ville.

Au fil des ans, elle doit composer avec le décès successif de ses parents, le suicide de son amoureux, des problèmes pulmonaires et un dérèglement du foie. 

Malgré tout, Renée Martel a joué son propre rôle dans la minisérie Willie de Jean Beaudin, qui relate la vie du chanteur Willie Lamothe, en 2000.

Certaines de ses grandes chansons sont en vedette dans des films, dont Viens changer ma vie dans la production Les amours imaginaires de Xavier Dolan.

En 2012, l'album Une femme libre est composé de chansons écrites par Richard Séguin, Linda Lemay, Daniel Lavoie et d'autres collaborateurs.

Quatre ans plus tard, elle retrouve Patrick Norman pour l'album Nous, qui marquera leur 40 ans d'amitié. 

Son avant-dernier album a été enregistré à Nashville et à Montréal, sous la direction de Carl Marsh. L'arrière-saison est paru au début de novembre 2018.

«Au fil des décennies, Renée Martel aura connu une popularité constante, et son élégance et son grand talent d'interprète ont assurément ennobli le métier de cowgirl.» 

Martin Leclerc, producteur

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !