La Ville d'Otterburn Park déboutée dans le dossier de tour de Telus

Télécom

La Ville d'Otterburn Park n'a peut-être pas dit son dernier mot dans le dossier de tour de télécommunication que l'entreprise Telus veut ériger en bordure du bois des Bosquets Albert-Hudon.  

Dans son jugement, le juge Luc Martineau écrit qu'il ne voit pas de raison valable pour «casser» la décision et de retourner le dossier au décideur, on parle ici du ministère de l'Innovation, des Sciences et du Développement économique.

On peut d'ailleurs lire la décision complète rendue en suivant le lien ici, rendue le 9 décembre dernier par la Cour fédérale.  

Il faut savoir que la Ville d'Otterburn Park dispose de 30 jours pour aller en appel de la décision de ce dossier qui remonte à 2014.  

Le site en question est classé comme un «écosystème forestier» par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec.  

Un appel possible dans le dossier?

À ce sujet, les élus municipaux rencontrent la population le mardi 17 décembre prochain à 19 heures au Centre culturel de la Pointe-Valaine.

On devrait aussi faire le point sur la suite des choses dans ce dossier et statuer s'il y a une possibilité d'appel.  

Telus a déjà indiqué via une missive «qu'il y a la nécessité d'ajouter une infrastructure de télécommunications pour bonifier la couverture et capacité sans fil dans le secteur. Il est crucial pour nous de pouvoir répondre aux besoins de connectivité grandissants des communauté».

On se souviendra qu'en janvier 2019, le maire Denis Parent remettait au député de l'époque, le néodémocrate Matthew Dubé, une pétition signée par 2000 citoyens s'opposant à la venue de la tour, pour un motif de «manque d'acceptabilité sociale».  

Des élus de la Communauté métropolitaine de Montréal, de l'Union des municipalités s'étaient aussi opposés à ce dossier, pour appuyer les revendications du groupe Ensemble contre Telus. 

 

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !