La Ville de Saint-Hyacinthe fait le point sur l'état de ses finances

Ville de Saint-Hyacinthe-Le maire Claude Corbeil annonce des mesures pour sécuriser la population face à COVID 19

La Ville de Saint-Hyacinthe dispose d'un surplus de 1,9 millions $ au 31 décembre 2019 mais les charges de 2020 seront importantes avec la COVID-19. Un plan de redressement a déjà été mis en place par la Ville pour éviter de faire un déficit en 2020 et l'on espère que les gouvernements pourront aider les municipalités à supporter certains coûts.

En 2019, les dépenses ont été inférieures de 1,476 millions de dollars par rapport au budget initial.  

Les revenus de taxation ont permis de progresser de 3,6% pour atteindre 2,8 millions de dollars.

Les droits de mutation ont aussi continuer de progresser pour atteindre un sommet de 4 845 965$.

Il faut savoir aussi que la Ville renonçait à 20 projets d'immobilisations sur 153, ce qui a dégagé des économies de 2 millions de dollars.

Pour le reste, la COVID-19 amène sont lot de défis et pourrait avoir des impacts sur les finances de la Ville pour l'exercice 2020.

Déjà, le conseil municipal a adopté un plan de redressement: il passe notamment par des coupures de postes à temps partiel, une réduction du nombre de projets au programme triennal d'immobilisations et des coupures à certains organismes.

Ce premier plan a été adopté dans les dernières semaines mais une réévaluation des états financiers de la Ville en 2020 sera faite en septembre et c'est là que l'on saura, si un deuxième plan de redressement sera nécessaire.

 

«La marge de manoeuvre de 2019 que nous dégageons provient de nouveaux revenus et de projets qui n'ont pu être fait.  20 projets d'immobilisations sur 153 n'ont pas été réalisés. L'ensemble des dépenses en pavage ont été remboursées. En mai, nous avons fait un premier exercice pour évaluer les pertes liées à la COVID-19 pour l'exercice 2020. Hier la Ville, par résolution, a accepté d'augmenter le fond de roulement de 1 million de dollars. Il y a aussi des réserves créées pour les travaux au Marché public, au programme de réfection de façade des commerçants. S'il devait y avoir des pertes additionnelles, le conseil nous a mandaté pour préparer un nouvel état de situation en septembre. On verra aussi quels seront les programmes et l'aide des gouvernements au milieu municipal pour évaluer nos besoins»

Louis Bilodeau, directeur général Ville de Saint-Hyacinthe

 Par ailleurs, le maire de Saint-Hyacinthe a indiqué ne pas envisager que l'on coupe dans le programme de création de logement social. Avec un taux d'inoccupation sous le 1% à Saint-Hyacinthe, le maire Claude Corbeil et le directeur Louis Bilodeau assurent que l'on ne touchera pas à cette enveloppe.  

«Ce qui est prévu est la création de 125 logements en 5 ans et nous maintenons le cap sur cet objectif. Dans le plan de redressement, il n'y a pas de coupure sur ce volet.»

Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe

La rue Des Cascades piétonnière en juillet

Dans les autres sujets abordés hier, le maire a mentionné que la Ville reçoit beaucoup de demandes pour des parades mais que la santé publique et la Ville ne peut autoriser de telle manifestation en raison de la difficulté d'appliquer la distanciation sociale et des attroupements que cela pourrait générer près de la voie publique ou sur les terrains.

Une portion de la rue des Cascades sera piétonnière en juillet, c'est la décision prise et annoncée par le conseil municipal hier. 

La Ville se devait d'obtenir un maximum d'acceptabilité sociale des commercants avant d'aller de l'avant.

On parle donc d'un premier projet pilote pour l'instant du 2 juillet au 2 août.

Ce sera du jeudi au dimanche et la section fermée sera celle de la vente trottoir.

Le maire Claude Corbeil explique toutefois que la collaboration de Saint-Hyacinthe Technopole sera nécessaire pendant cette période pour prendre le pouls des citoyens et commerçants et voir ce qui pourra être bonifié, les avantages et désavantages d'une telle mesure.

Il faut encore rallier des commercants et restaurateurs qui sont craintifs.

 «Pendant cette période, une équipe de Saint-Hyacinthe Technopole sera sur place pour sonder les restaurateurs, commercants, les résidents et clients afin de mesurer les impacts d'une telle fermeture.  À la lumière de cette expérience, nous évaluerons la possibilité dce renouveler la formule tout en y apportant des ajustements au besoin»

Claude Corbeil, maire de Saint-Hyacinthe 

 

 

 

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !