Le Canada interdira bientôt six articles de plastique à usage unique

Sacs plastique (iStock.com curtoicurto)

Six articles de plastique à usage unique seront bientôt interdits au Canada, probablement d'ici la fin de 2021. Ottawa en a fait l'annonce ce matin, annonçant du même coup plus d'efforts pour augmenter le recyclage de ces matières.

 

Le nouveau plan du gouvernement sonne la fin des sacs, pailles, ustensiles et bâtonnets à mélanger le café, en plus des porte-canettes et des récipients alimentaires fabriqués à partir de plastiques difficiles à recycler. Ces six articles seront retirés, car ils sont nocifs pour l'environnement et que de nombreuses alternatives existent.

Ottawa en a fait l'annonce ce matin, ajoutant que ces articles se retrouvent trop souvent dans nos océans, lacs et rivières et créent des microplastiques dans l'eau, ou encore finissent à l'enfouissement.

Le gouvernement fédéral souhaite atteindre une cible de zéro déchet de plastique d'ici 2030 et cette interdiction est une étape de plus en ce sens.

« Les Canadiens jettent environ trois millions de tonnes de plastique chaque année, soit l'équivalent de 570 sacs poubelle remplis de plastique chaque minute, chaque jour. Malheureusement, seulement 9% de ce plastique est actuellement recyclé. On estime que chaque année, 29 000 tonnes de plastique polluent l'environnement rien qu'au Canada. »

- Jonathan Wilkinson, ministre fédéral de l’Environnement et du Changement climatique

Au Canada, jusqu'à 15 milliards de sacs de plastique sont utilisés chaque année et près de 57 millions de pailles sont utilisées quotidiennement.

Les personnes intéressées sont invitées à faire part de leurs commentaires sur ce règlement d'ici au 9 décembre prochain. La version définitive du règlement sera achevée d'ici la fin de 2021.

Miser sur l'économie circulaire

La valeur des déchets plastiques est évaluée annuellement à 8 milliards de dollars. Le gouvernement fédéral souhaite donc favoriser l'économie circulaire, en améliorant le processus de récupération et de recyclage du plastique.

Parallèlement, 14 nouveaux projets de réduction des plastiques au Canada reçoivent plus de deux millions de dollars pour aller de l'avant. Il y en a un seul au Québec, mené par Nature-Action Québec. Celui-ci vise notamment à installer des filets de capture des déchets aux bouches d’égout municipaux pour récupérer les déchets avant qu’ils pénètrent dans l’eau.

« Chaque année, les océans recevraient 8,5 millions de tonnes de plastique. On l'a oublié, ce qui vient à la base des 3R, c'est la réduction, ensuite la réutilisation et à la fin de tout ça, le recyclage. »

- Steven Guilbault, ministre du Patrimoine canadien et environnementaliste

Ottawa estime qu'une meilleure gestion des plastiques devrait permettre de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 1,8 million de tonnes par an et de créer environ 42 000 emplois.

Plus de 35 pays dans le monde, dont la France et le Royaume-Uni, ont déjà sévi contre les plastiques à usage unique.Plusieurs entreprises privées et des municipalités n'ont pas attendu cette règlementation pour bannir ou interdire les sacs de plastique à usage unique.

Depuis le 1er octobre, IGA a complètement éliminé les sacs de plastique de ses caisses partout au Québec et au Nouveau-Brunswick. La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, en Montérégie, les interdit dans les commerces de son territoire depuis le 30 juin dernier, mais a accepté d'offrir une période d'adaptation cette année en raison de la COVID-19.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !