Le Carrefour Saint-Eugène obtient le feu vert du ministère de l'Environnement

COURTOISIE: Une esquisse du projet du Carrefour Saint-Eugène de Saint-Jean-sur-Richelieu

Le projet majeur de 50 millions de dollars du Carrefour Saint-Eugène à Saint-Jean-sur-Richelieu franchit une nouvelle étape: le ministère de l'Environnement lui donne le feu vert pour procéder. Il manquait une deuxième autorisation du ministère de l'Environnement pour le prolongement des réseaux d'aqueduc, d'égout pluvial en vertu de la Loi sur la qualité de l'Environnement.  

Le promoteur Gilles Dumouchel doit entamer la construction des premiers édifices dès l'automne 2021 pour une livraison à la fin 2022, s'il n'y a pas d'imprévus. 

Le terrain permet une vocation mixte: à savoir, six bâtiments commerciaux dont une quincaillerie, un marché d'alimentation, une clinique médicale et d'autres commerces qui seront annoncés au printemps.

La partie arrière du terrain permet aussi de l'industrie légère.

C'est une longue saga qui a souvent alimenté les discussions au conseil municipal et qui a rencontré l'opposition de citoyens alors que la première annonce du promoteur date de 2015.  Ils avaient même forcer l'ouverture d'un registre.    

Gilles Dumouchel dispose maintenant de toutes les autorisations pour procéder et il est particulièrement enthousiaste quant aux retombées du projet.

«Je suis très content: tout est réellement terminé et «canné» avec cette dernière annonce du ministère de l'Environnement avec l'émission du permis le 8 février. Nous avons fourni des plans à la Ville et au ministère: il nous demande de protéger le cours d'eau et des travaux seront faits. Nous ne pouvons débuter avant cet été.  À l'automne, les premiers pourront commencer à se bâtir. Pour l'industrie légère, si nous avions eu les autorisations avant, nous aurions eu beaucoup d'intérêt d'entreprises de Saint-Jean. Tout ça est en arrière: il était temps que ca arrive et c'est maintenant le moment! »

Gilles Dumouchel, promoteur Carrefour Saint-Eugène

Le maire Alain Laplante avait maintes fois dénoncé le processus entourant le dézonage de ce terrain et des demandes ont été adressées  au ministère de l'Envrironnement, surtout pour la gestion des eaux usées dans le secteur. 

Une nouvelle rue et des locataires à venir

Il faut savoir qu'en vertu de la Loi sur la qualité de l'Environnement, des infrastructures sanitaires doivent être déployées, des bassins de rétention puisque 2 cours d'eaux sont présents sur le terrain.

Le projet sera situé à proximité de l'usine Rheinmetall  et une nouvelle rue sera créée, la rue Vérendrye pour y donner accès.  On doit en faire le pavage et la rendre carrossable dès cet automne.   

M. Dumouchel mise sur l'essor du quartier Saint-Edmond et Saint-Eugène pour son vaste projet

«C'est vraiment tout un projet commercial alors que Saint-Edmond et Saint-Eugène connaissent une croissance assez incroyable avec des nouvelles familles. Je pense que ca répondra à un besoin. La rue René-Boileau est en croissance avec les appartements, maisons, duplex. Nous sommes partis de 3000 de population à environ 7000. Nous devons annoncer, possiblement au printemps, les entreprises qui s'y installeront»  

Gilles Dumouchel, promoteur Carrefour Saint-Eugène

 

 

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !