Le Collège militaire de Saint-Jean redevient une institution universitaire

college militaire

La gouvernement du Québec dépose un projet de loi pour faire du Collège militaire Royal de Saint-Jean pour qu'il redevienne officiellement un établissement universitaire. À moyen terme, on peut penser qu'il pourra accueillir plus d'étudiants militaires, de professeurs, chercheurs et même, plus de militaires de l'extérieur de la région.  

L'annonce a été faite ce matin par la ministre de l'Enseignement supérieur Danielle McCann et des collègues du gouvernement, comme le député de Saint-Jean Louis Lemieux.  

En 1985 (à l'ouverture), le Collège était de niveau universitaire mais il a fermé ses portes en 1995, donc il a perdu son titre «d'établissement universitaire». 

En 2008, les activités pédagogiques ont repris et depuis 2019, il y a un seul baccalauréat qui est offert, mais sans le statut officiel. 

Il compte actuellement 21 professeurs et une soixantaine d'étudiants mais plusieurs militaires du Canada viennent y parfaire le francais dans le cadre de leurs fonctions.  

Une telle annonce laisse donc croire à d'autres développements positifs pour le Haut-Richelieu. 

Selon la ministre Danielle McCann, ca permettra peut être plus d'étudiants, plus de programmes à moyen terme. 

«Plusieurs d'entre nous ont eu l'occasion de rencontrer les gens du Collège, hier.  Il veulent développer davantage de programmes. Actuellement, il y a une soixantaine d'étudiants avec le baccalauréat en études internationales mais il pourrait y en avoir jusqu'à une centaine en ajoutant des programmes. Ca voudrait dire plus de professeurs, plus de recherche si l'on attire plus de programmes»

Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur

Une excellente nouvelle qui était attendue du député de Saint-Jean Louis Lemieux puisque la Saint-Jean jouit déjà du titre de Ville Garnison

«C'est une énorme bonne nouvelle pour Saint-Jean! Depuis sa réouverture, le Collège était comme le petit frère du Collège de Kingston mais ca redevient son frère jumeau, en quelque sorte. Ca donnera de l'oxygène au corps professoral. Saint-Jean est une ville garnison où les recrues sont formées, il ne faut jamais l'oublier et c'était un morceau qui était perdu. Ca permettra d'avoir des officiers de partout qui seront formés au Québec» 

Louis Lemieux, député de Saint-Jean

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !