Le cri du coeur d'une maman de La Prairie qui veut voir son conjoint cubain

Facebook-Sophie Dumas et son conjoint cubain Guillermo Cabrera Silva

Une mère de La Prairie implore Immigration Canada de permettre à son mari cubain d'avoir un visa de visite pour voir leur fille, une démarche ardue qui est en cours depuis 2 ans. Sophie Dumas est déterminée à se faire entendre du gouvernement fédéral, bien consciente de la situation très particulière de la pandémie. 

Sophie Dumas 24 ans de La Prairie se mariait en juin 2019 à un Cubain de 29 ans à Cuba, Guillermo Cabrera Silva.  

La dernière fois que le couple s'est vu, c'est à Noël 2019. 

Depuis ce temps, 4 demandes consécutives ont été faites en vain à Immigration Canada pour l'obtention de ce fameux visa de visite qui permettrait à Guillermo Cabrera Silva de voir sa fille Abby pour une première fois, après son accouchement le 8 mars dernier.

Facebook-La petite Abby espère voir sa mère Sophie Dumas et son père Guillermo Cabrera Silva

Facebook-La petite Abby espère voir sa mère Sophie Dumas et son père Guillermo Cabrera Silva

Elle a même fait appel à une consultante en immigration, Johanne Boivin Drapeau de Visa pour Canada, qui travaille le dossier et d'autres dossiers du genre qui sont complexes.

 Il faut comprendre qu'avec l'avènement de la COVID-19,  les ambassades tournent au ralenti et que les démarches sont plus fastidieuses pour les voyageurs.  

Selon Immigration Canada, jusqu’ici, la plupart des personnes ne pouvaient pas se rendre au Canada même si elles possèdent un visa de visiteur ou une autorisation de voyage électronique (AVE) valide. 

Or, on nous indique depuis le 1er juillet 2020, Immigration Canada traitent de nouveau les demandes en lignes de visa de visiteur ou d’AVE , «en vue du moment où les restrictions seront levées par le gouvernement fédéral».

Son mari, Guillermo Cabrera Silva doit aussi subir des tests médicaux avant l'obtention de ce visa.

 Il semble qu'avec la pandémie, l'ambassade canadienne ne gère que les services essentiels, selon Mme Dumas.

Sophie Dumas espère donc que le gouvernement fédéral traite de nouveau ses demandes, qui étaient antérieures à la pandémie. Elle a même interpellé des députés sur le sujet.

«Avec mon mari, nous en sommes à la dernière étape: celle de l'examen médical préalable qui doit se faire à Trinidad-et-Tobago et qui coûte 2000 dollars US. J'ai déjà contacté mon député pour lui dire que les délais n'ont juste plus d'allure, il dit qu'il ne peut rien faire. Et la demande remonte bien avant la pandémie: je connais des gens qui ont fait une telle demande de visa et qui attendent depuis 24 mois. J'espère simplement voir mon mari, il n'a pu être de l'accouchement et ne peut voir notre fille. Nous espérons que le fédéral accélère les démarches et embauche plus d'agents à Immigration Canada. Ça ne peut plus durer!»

Sophie Dumas, mère de Abby et conjointe de Guillermo Cabrera Silva 

Une pétition qui regroupe plus de 5000 signataires

Mme Dumas est bien consciente des contraintes sanitaires qui prévalent dans nombre de pays mais elle a aussi lancé avec d'autres personnes une pétition pour amener Immigration Canada à traiter plus rapidement la demande 

Sophie Dumas envisage d'autres moyens pour se faire entendre puisque le dossier des visas de visite touchent plusieurs personnes, des gens qui ont de la famille à l'étranger.   

 

«Je suis consciente de la situation dans le moment et je suis réaliste. Par contre, nous invitons les gens qui vivent cette situation à signer la pétition puisqu'il y a beaucoup de contraintes pour les visas de visite, c'est pour cela qu'une consultante travaille avec nous et accompagne d'autres personnes.  Nous sommes à créer une vidéo avec des gens que je connais qui vivent cette situation . Il y a aussi des gens qui vivent cette situation ailleurs qu'au Canada et nous tentons de les joindre»

Sophie Dumas, mère de Abby et conjointe de Guillermo Cabrera Silva 

 

 

 

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !