Les fraises d'hiver produites en Montérégie gagnent en popularité

Fraise d'hiver-Les fraises d'hiver gagnent en popularité au Québec

Les fraises d'hiver produites au Québec dans une serre-laboratoire à Brossard chez Ferme d'hiver gagnent en popularité. Tant et si bien que 2021 sera une année déterminante alors que les Serres Vaudreuil produiront de ces fraises à grande échelle et que 2 autres producteurs maraîchers s'ajouteront cet automne.

En 2020, pour les Fêtes, la serre-laboratoire de Brossard a produit pas moins de 1000 kilos de fraises du Québec pour des supermarchés IGA de Longueuil et de la Montérégie. Les gens sont nombreux à se les arracher quand elles arrivent sur les tablettes et on risque même d'en voir apparaître davantage sur les tablettes de supermarchés en 2021. 

La serre-laboratoire de Brossard est actuellement de 1000 pieds carrés, c'est l'éclairage au LED et un climat contrôlé qui permettent de produire même en hiver.  On intègre aussi des bourdons qui pollénisent les fraises, l'eau de drainage est réutilisée la ventilation purifie constamment l'air.

On intègre, pour la production, une approche modulaire avec des salles de production verticales qui se superposent entre elles selon des variables contrôlées.

Et l'inititative risque de faire des petits chez d'autres fermes maraîchères puisque le premier ministre du Québec, Francois Legault a le projet d'accroître l'autonomie alimentaire des Québécois en soutenant la production de plus de légumes et de viande.  

Ferme d'hiver produit pour l'instant la variété de fraises Cléry et celles-ci ne comportent aucun pesticide chimique, elle sont produites sans émission de GES au sein des installations

Yves Daoust est chef des opérations de Ferme d'hiver et voit un engouement grandissant des Québécois vers ces fraises d'ici

«Les Serres Vaudreuil produiront dès février avec 65 000 pieds carrés de production et graduellement nous augmenterons la cadence. 2 autres sites sont visés en 2021. À Vaudreuil, on produira 12 fois la capacité de la serre de Brossard en phase 1. Nous arrivons à mieux contrôler l'éclairage, l'irrigation, le climat dans un espace qui est beaucoup plus dense.  On arrive à produire d'octobre à juin et nous avons des tarifs d'Hydro-Québec. Les ministères de l'Agriculture et de l'Économie nous soutiennent dans cette solution d'autonomie alimentaire. Nous faisons partie d'une solution globale qui s'intègre aux différentes productions maraîchères en serre et qui plaît aux consommateurs»

Yves Daoust, chef des opérations Ferme d'hiver

 L'objectif est aussi que les fraises soient abordables et plus fraîches que ce qui provient d'ailleurs.

«Les fraises mûrissent directement sur le plant: la première réaction des gens est de dire que ca sent l'été. Nous les transportons le matin dans chaque IGA et en-dedans de quelques heures elles sont toutes vendues. Elles sont abordables et les systèmes sont fédérés pour réduire les tarifs de production avec d'autres propriétaires de serres  Il faut regarder la production d'hiver comme un ensemble de besoins avec un potager d'hiver capable de produire beaucoup de choses. »

Yves Daoust, chef des opérations Ferme d'hiver

Le projet existe depuis 2018. Chaque salle de production peut contenir 50 plants de fraises par mètre carré par rapport à une serre traditionnelle qui a une capacité de 10 plants par mètre carré. 

Fraise d'hiver: Le procédé de Fraise d'hiver permet un éclairage au LED, une pollinisation et un plus grande capacité de production par mètre carré.

Fraise d'hiver: Le procédé de Fraise d'hiver permet un éclairage au LED, une pollinisation et un plus grande capacité de production par mètre carré.

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !