Les papas québécois champions de l'implication familiale

Un papa prend son enfant sur ses épaules.

Alors qu'on soulignera la Fête des Pères, dimanche, un sondage Léger démontre que le rôle de papa a beaucoup changé au Québec ces dernières années. Les pères québécois s'engagent plus auprès de leurs enfants et s'écartent du modèle traditionnel par rapport aux autres Canadiens. 

D'après le sondage auprès de 2 000 répondants, les pères québécois se voient d'abord comme un modèle, un donneur d'affection et un protecteur auprès de leurs enfants. Vient ensuite le rôle d'éducateur et de pourvoyeur qui occupe le dernier rang à 12%. 

C'est le contraire dans le reste du pays où les hommes pensent que les pères doivent d'abord et avant tout assurer un rôle de pourvoyeur dans une proportion de 43%.

Capture écran, semainedelapaternite.org

 

L'écart s'explique entre autres par l'impact des politiques publiques québécoises comme les congés parentaux selon le directeur général du Regroupement pour la Valorisation de la Paternité, Raymond Villeneuve: 

 « Ce sont de petites différences, mais elles sont constantes et pointent toutes dans la même direction, ce qui laisse croire que les pères québécois sont plus engagés que les pères des autres provinces et qu'ils adoptent un modèle de parentalité plus égalitaire. »

Le modèle matrimonial québécois est aussi fort différent du reste du Canada alors que la moitié des couples sont mariés. Cette proportion grimpe à 90% lorsqu'on sort de la Belle province. 


PLUS PRÉSENTS POUR LE PARTAGE DES TÂCHES

Le modèle québécois diverge également de celui du reste du Canada pour le partage des tâches liées aux soins des enfants comme changer des couches ou donner le bain. Les Québécois affirment partager équitablement cette charge de travail dans une proportion de 71% contre 62% ailleurs au pays. 69% des Québécois partagent équitablement les tâches domestiques avec leur partenaire à la maison. Cette proportion chute à 61% dans les autres provinces. 

Les Québécois sont aussi plus équitables dans leur perception de la garde partagée. 85% pensent qu'il s'agit de la meilleure solution en cas se séparation contre 75% dans le reste du Canada.

La semaine du 14 juin marque la Semaine québécoise de la Parternité. Elle a pour but de discuter de la place des pères dans les politiques publiques québécoises. 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !