Les rassemblements seront permis à Noël, mais pas au jour de l'An

COVID-virus1-ete (62)

Le gouvernement Legault a tranché : Les Québécois pourront se réunir pour Noël, du 24 au 27 décembre, mais devront faire une croix sur le jour de l'An.

Les rassemblements de 10 personnes maximums, peu importe le nombre de ménages, seront permis.

En échange, François Legault demande aux Québécois de ne pas avoir de contacts une semaine avant et après Noël, pour diminuer les risques de transmission de la COVID-19. Le premier ministre parle d'un confinement préventif pour permettre un retour en classe sécuritaire. La collaboration des employeurs est aussi requise afin qu'ils permettent le plus possible le télétravail et réduisent leurs activités durant cette période.

Évidemment, les consignes sanitaires, dont le deux mètres de distance et le lavage fréquent des mains, devront être respectées lors de vos célébrations. Les déplacements entre les régions ne seront pas recommandés. Les partys de bureau seront aussi interdits.

Le gouvernement Legault reconnaît les risques de permettre des rassemblements pendant quatre jours. En prenant ce pari, il parle d'un «contrat moral» pour le temps des Fêtes.

«Il y a un risque d'associé à ce contrat. Par contre, il faut se rappeler que la famille, c'est au coeur de ce qu'on est, c'est au coeur de notre nation. [...] On est dans une longue bataille, il faut faire le plein d'énergie. Une bonne façon c'est de rencontrer sa famille.» -François Legault, premier ministre du Québec

Pour ce qui est du jour de l'An, la Santé publique a décidé qu'aucune célébration ne sera permise. «On regarde le Bye Bye», a dit François Legault, et «on essaie d'oublier 2020» a ajouté le ministre de la Santé, Christian Dubé, en conférence de presse, cet après-midi.

Le congé scolaire demeure sensiblement le même

Québec a choisi de chambouler le moins possible le parcours scolaire des jeunes. Les écoles devront fermer leurs portes à compter du 17 décembre.

Les enseignants devront ensuite offrir leur cours à distance, jusqu'au congé des Fêtes, soit les 17, 18, 21 et 22 décembre. Les élèves du primaire retourneront à l'école à la date prévue, alors qu'au secondaire, le congé scolaire sera prolongé jusqu'au 11 janvier. Entre temps, ils recevront de l'enseignement à distance, si bien qu'aucun jour d'école ne sera perdu.

Un sondage de la Fédération des comités de parents du Québec révélait plus tôt qu'une majorité de parents était contre un congé d'école. 60% des répondants voulaient des cours à distance, si les jeunes devaient rester à la maison.

Le gouvernement Legault précise que la situation doit rester relativement stable d’ici au 24 décembre, pour que ce scénario se réalise. Si une importante augmentation de cas survenait, le gouvernement ferait marche arrière.

Par ailleurs, les salles à manger de restaurants, bars, salles de spectacles et gyms demeureront fermés en zone rouge jusqu'au 11 janvier.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !