Les services de garde en milieu familial ouvrent 15 minutes plus tard

Garderie

10 000 services de garde éducatifs affiliés à la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ) ont ouvert 15 minutes plus tard ce matin. C'est le début des moyens de pression des responsables, en pleine renégociation de leur convention collective.

 

Près de 60 000 familles seront touchées par cette grève créative pour les huit prochaines semaines, si rien ne change d'ici là. Ce moyen de pression a été priorisé à des jours de grève complets pour minimiser les impacts sur les parents et maximiser la pression sur le gouvernement.

Le syndicat estime que le salaire horaire proposé de 12,50 $ de l'heure est dérisoire, alors qu'il est en deçà du salaire minimum. Ça représente une hausse de 6 cents de l'heure.

La Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ) est prête à négocier le jour, le soir et la nuit et à faire des concessions, tant que les deux parties mettent de l'eau dans leur vin.

« C'est sûr que pour nous, il y a un minimum. Il faut que les intervenantes en milieu familial puissent avoir le même salaire qu'en CPE au premier échelon. On va continuer nos actions tant que le ministère de la Famille ne repartira pas à la table à dessin pour nous faire une offre équivalente aux tâches de nos membres. »

- Valérie Grenon, présidente de la FIPEQ

Valérie Grenon rappellent que la liste de tâche est importante. Les intervenantes doivent appliquer un programme éducatif et stimuler les enfants dans tous les domaines de son développement, sans oublier toutes les autres tâches connexes, comme l'entretien des jouets, la préparation des repas et de la comptabilité. Certaines de ces tâches sont effectuées de soir et de fin de semaine.

Les intervenantes semblent avoir l'appui de la population alors qu'un sondage Léger dévoilé ce matin révèle que 90 % des Québécois considèrent que la rémunération proposée n'est pas assez élevée. De plus, 78 % de la population juge qu’un salaire équivalent à 18,50 $/h serait juste assez élevé ou pas assez.

Grève créative et évolutive

Les responsables en milieu de farge familial membres de la FIPEQ demandent un salaire minimum de 16,75$ de l'heure, ainsi que des ressources financières pour réaliser un portrait périodique de l'enfant. Elles souhaitent aussi la possibilité d'accueillir plus d'un enfant ayant des besoins particuliers.

La grève doit durer 8 semaines et est évolutive. Les services de garde ouvriront plus tard de 15 minutes supplémentaires chaque vendredi pour atteindre 2h le 20 mars. Cela veut donc dire que le 7 février, ils ouvriront leurs portes 30 minutes plus tard et accueilleront les enfants 45 minutes plus tard le jour de la Saint-Valentin, par exemple.

Le calendrier a déjà été transmis aux parents depuis un moment, ce qui leur a permis de se préparer en conséquence. Une demi-journée de grève et une journée complète pourraient s'ajouter si les négociations ne permettent pas d'en arriver à une entente satisfaisante. Les rencontres entre la FIPEQ et le gouvernement doivent reprendre la semaine prochaine

Répartition des membres de la FIPEQ-CSQ au Québec

ADIM Bas St-Laurent-Gaspésie-Iles-de-la-Madeleine 

400

ADIM MAURICIE

450

ADIM Outaouais

450

ADIM Abitibi-Témiscamingue

300

ADIM Côte-Nord

200

ADIM Centre-du-Québec

500

ADIM Suroît

650

ADIM Saguenay-Lac-St-Jean-Chibougamau

500

ADIM Montérégie

1200

ADIM Estrie

850

ADIM Laval-Lanaudière

1250

ADIM Laurentides

900

ADIM Québec

1500

ADIM Montréal

800

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !