Les visites des pompiers reprennent aujourd'hui à St-Hyacinthe

Pompier

À Saint-Hyacinthe, le Service de sécurité incendie reprend aujourd'hui les visites de résidences dans les secteur Hertel-Notre-Dame et Bois-Joli.  Ces vérifications ont débuté aujourd'hui et se poursuivent jusqu'en octobre 2020.

Ce sont des vérifications d'usages des avertisseurs de fumée, obligatoires sur tous les étages où il y a des chambres.

Bon an mal an, le Service incendie fait 4000 à 5000 vérifications du genre chaque année.

Comme l'explique le directeur du Service incendie Jocelyn Demers, les visites sont encore nécessaires en 2020 car 61 % des bâtiments résidentiels incendiés à Saint-Hyacinthe n'étaient pas munis d'avertisseurs fonctionnels. 

Le directeur du Service incendie de Saint-Hyacinthe Jocelyn Demers explique qu'en pandémie, on veut minimiser les contacts avec les locataires et les propriétaires.

Il en va donc de la volonté de chacun de faire en sorte que les piles soient changées et de faciliter le travail des pompiers lorsqu'ils se présenteront.

«C'est incroyable que 61% des incendies survenus dans la dernière année sont survenus dans des endroits où l'avertisseur n'était pas fonctionnel: ça fait 30 ans que nous faisons des campagnes actives et certaines personnes ne saisissent pas le message. L'avertisseur est le «premier pompier de garde» dans un logis.  Ca fait 5 ans que nous n'avons pas fait ce secteur de Saint-Hyacinthe,  Hertel-Bois-Joli et nous serons présents jusqu'à la mi-octobre. Nous passerons en soirée, la semaine, les pompiers n'entreront pas dans les maisons. Cette année, avec la pandémie, nous demandons aux propriétaires de vérifiez les piles et le pompier s'assurera que tout est fonctionnel»

Jocelyn Demers, directeur Service incendie Saint-Hyacinthe

Conformité des foyers extérieurs

Par ailleurs, le Service de sécurité incendie fera aussi un sondage sur la présence de foyers extérieurs et évaluer leur conformité.

Il semble que beaucoup des incendies des dernières années impliquaient des foyers «non-conformes». 

Des conseils de prévention seront aussi donnés aux occupants au passage.

Il faut savoir qu'il y a quelques semaines, le Service incendie devait composer avec une dizaines de petits incendies ayant pris leur origine dansd le paillis, les brindilles d'herbe et les mégots de cigarettes mal éteints.

À nouveau le directeur du Service incendie Jocelyn Demers explique que c'est pour avoir toutes les données en main et moderniser le règlement sur les foyers extérieurs.

«À chaque résidence, nous vérifierons s'il y a un foyer extérieur et s'il est conforme. Le sondage nous permettra de savoir qui a des foyers et de les répertorier. La réglementation sur les foyers extérieurs est en vigueur depuis plusieurs années sans qu'il n'y ait eu de modifications au règlement.  Plusieurs fabricants ont changé les procédés de fabrications de ces foyers. Nous avons des problématiques quant à ces incendies à ciel ouvert et voulons être proactifs quant à la réflexion: est-ce que ces foyers sont bien adaptés en saison estivale? »

Jocelyn Demers, directeur Service incendie Saint-Hyacinthe

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !