Manque de personnel et inflation: des impacts en restauration en région

restauration

Beaucoup de restaurateurs de la Montérégie ont dû vendre leurs produits en épicerie ou ont carrément changé leur modèle d'affaires pour survivre depuis 2020. En 2022, deux défis préoccupent particulièrement les restaurateurs de la région: le manque criant de main  d'oeuvre et l'inflation constante du prix des aliments qui sévit. 

Selon l'Association Restauration Québec, il y aurait une baisse de 23% des établissements en restauration en opération dans la région depuis le début de la pandémie, jusqu'à janvier 2022. 

Martin Vézina est vice-président affaires publiques de l'Association: il explique c'est l'une des régions les plus touchées par les fermetures, avec Montréal et l'Outaouais malgré une reprise de l'activité économique.  

Plusieurs ont dû se résoudre à fermer en raison des baisses de revenus mais aussi du manque de personnel et de relève.  

Des craintes importantes liées à l'inflation en alimentation

Même si plusieurs restaurateurs ont amélioré leur prise de commande en ligne, leur facon de livrer,  il y a des ombres au tableau en 2022, avec l'inflation qui sévit tant dans la distribution alimentaire que dans le pouvoir d'achat des consommateurs. 

Comme dans l'hôtellerie, le principal enjeu est celui de la main d'oeuvre dans la région

Martin Vézina demande au gouvernement de faciliter les démarches pour accueillir plus de travailleurs étrangers.   

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !