Meurtre aux Galeries Saint-Hyacinthe: début de l'enquête préliminaire

(Intérieur du palais de justice temporaire de Saint-Hyacinthe)

C'est le début de l'enquête préliminaire de Marc-André Houle au palais de justice de Saint-Hyacinthe, aujourd'hui. L'individu de 43 ans est suspecté d'avoir poignardé à mort tout à fait gratuitement la cliente d'une bijouterie des Galeries Saint-Hyacinthe, en août dernier

16 témoins sont attendus durant les 4 jours d'audiences. Les faits présentés aujourd'hui étaient d'ailleurs frappés d'une ordonnace de non-publication par le juge. 

Le suspect fait face à cinq chefs d'accusation, dont meurtre au premier degré, tentative de meurtre, voies de fait armées, vol et délit de fuite.  Par contre, la défense tente de faire tomber deux chefs, de là l'importance de tenir une enquête préliminaire.  

Des proches de la victime, Manon Savoie sont sur place tout comme le père de l'accusé, Marc-André Houle. 

Une agression au hasard? 

Sur les vidéos captées par les caméras de surveillance du centre commercial obtenues par d'autres médias au lendemain du meurtre, un homme masqué, muni d'un couteau, court vers le commerce où se trouvait Manon Savoie. Quelques secondes plus tard, il réapparaît, marchant vers la sortie.

La femme de 54 ans, venue changer la pile de sa montre, a succombé à ses blessures.

Elle n'avait aucun lien avec son agresseur qui a pris la fuite dans un camion de déménagement volé. 

Il a ensuite été pris en chasse par la police sur plus de 80 km avant d'être arrêté à Saint-Jacques-Le-Mineur. 

Au moment du drame, Houle logeait au-dessus du centre de réinsertion sociale L'Inter-Mission de Saint-Hyacinthe. Il y suivait notamment une thérapie pour sa toxicomanie. 

Il faisait déjà face à la justice à Montréal dans des dossiers comme voies de fait sur un agent, vol de véhicule, possession et trafic de drogue.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !