Mont-Saint-Hilaire veut mieux protéger son patrimoine

Noé Bunzli-Le Manoir Rouville-Campbell est situé à Mont-Saint-Hilaire en Montérégie

Mont-Saint-Hilaire dispose d'une toute nouvelle politique sur le patrimoine qui arrive à point avec la fermeture du Manoir Rouville-Campbell, le 8 mars dernier. Une soixantaine de mariages ont dû être déplacés, dans l'intervalle.  

La politique a pour objectif de guider les actions qui seront posées pour identifier, valoriser et protéger une multitude de patrimoines sur le territoire. Un plan triennal en découlera.    

En juin 2019, les bases de la politique ont été jetées avec la création du comité du patrimoine et de toponymie, avec des membres de Patrimoine hilairemontais et la Société d’histoire et de généalogie de Beloeil-Mont-Saint-Hilaire. 

220 citoyens ont aussi soumis leurs préoccupations sur les sites qui devraient être mieux protégés. 

Avenir du Manoir Rouville-Campbell? 

Même si on ignore à ce moment si la Ville signera une entente pour acquérir le Manoir Rouville Campbell (selon Radio-Canada),  le maire Marc-André Guertin est très préoccupé par cette fermeture soudaine.  

Il faut dire que 39 travailleurs y travaillaient avant la fermeture et la mise en vente au cout de 28 millions par la famille Imbeau.  

« L’adoption d’une telle politique arrive alors que l’un de nos plus grands trésors patrimoniaux, le Manoir  Rouville-Campbell, a annoncé sa fermeture définitive le 8 mars dernier, nous sommes en contact avec les propriétaires actuels.  Nos pensées accompagnent les personnes qui ont perdu leur emploi au Manoir. Nous espérons qu’ils pourront rapidement réintégrer un nouvel emploi dans la région. »
 

Marc-André Guertin,  maire de Mont-Saint-Hilaire

Selon nos informations, une annonce quant à l'avenir du complexe hôtelier et un possible changement de vocation viendraient en juin prochain

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !