MONTÉRÉGIE: 2 voleurs de camions-remorques sont pris en chasse par la police

Les policiers ont utilisé un tapis à clous pour forcer les camions semi-remorque à s'immobiliser.

Un voleur de camion-remorque a été arrêté et un autre est toujours recherché au terme d'une poursuite policière qui a commencé à Saint-Édouard-de-Napierville, en Montérégie, vers 3h30 ce matin. Un troisième suspect est maintenant recherché en lien avec la découverte d'un autre camion à Lachine, en fin d'avant-midi.

 

Les policiers de la Sûreté du Québec ont d'abord tenté d'intercepter un premier camionneur pour une infraction au Code de la sécurité routière sur la route 221, mais il a refusé de s'immobiliser.

Les policiers de la Sûreté du Québec et des municipalités environnantes l'ont donc pris en chasse vers l'autoroute 30, puis l'autoroute 20, et un deuxième camion s'en est mêlé.

Ils ont dû avoir recours à un tapis à clous pour forcer le premier camion à s'arrêter sur l'autoroute 30 à Châteauguay, sauf que le chauffeur s'est sauvé à pied. L'autoroute 30 Ouest a d'ailleurs été fermée à la hauteur du boulevard René-Lévesque le temps de certaines recherches, puis rouverte quelques heures plus tard. 

Un des camions-remorques a perdu une roue après avoir roulé sur le tapis clouté.

Cosmo Santamaria, CTV News. Un des camions-remorques a perdu une roue après avoir roulé sur le tapis clouté.

Deux autres camions impliqués

Le deuxième camion a été intercepté sur l'autoroute 20 à Pincourt. Le chauffeur de ce camion-la s'est fait passer les menottes après avoir tenté de fuir.

Dans ce cas-ci, l'agent Louis-Philippe Ruel de la Sureté du Québec confirme qu'il s'agit d'un Montréalais de 36 ans, qui a été interrogé par les policiers. Le suspect doit d'ailleurs comparaître ultérieurement sous plusieurs chefs d'accusations, dont celui de vol.  

On pense également qu'un troisième individu aurait un lien avec ces vols et il est actuellement recherché par les policiers. L'agent Louis-Philippe Ruel indique qu'un troisième camion semi-remorque a été retrouvé dans les dernières heures à Lachine et ferait partie du convoi de véhicules volés. Les policiers vérifient si les voleurs travaillaient ensemble, sur le même coup.

On ignore leurs motivations alors que dans les deux premiers cas, selon les premières informations, il ne semblait pas y avoir de marchandises dans les semi-remorques. Personne n'a été blessé, mais deux autopatrouilles ont été endommagées.

- Avec la collaboration d'Étienne Phénix et Jean-François Desaulniers, journalistes Bell Média.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres

Pour ne rien manquer de nos concours et promotions !