MONTÉRÉGIE: L'industrie du nautisme craint des pertes importantes

Écluses Chambly

Le nautisme a beau être permis depuis le 1er juin sur les voies navigables notamment en Montérégie, plusieurs entreprises touristiques qui en découlent ne peuvent profiter de la manne.  Et la fermeture des écluses du canal de Chambly et de Saint-Ours en raison de travaux de Parcs Canada contribue aussi à provoquer la grogne des plaisanciers.

C’est le cas des services de location, des restaurants et de l'hébergement qui sont directement liés aux activités de nautisme et qui n'opèrent pas à pleine capacité.

Il faut aussi compter les fermetures des écluses pour des travaux en cours sur le canal-de-Chambly qui compliquent passablement les choses, selon Sylvain Deschênes, directeur de l’Alliance de l’industrie nautique du Québec – Nautisme Québec. 

Parcs Canada annonçait dans les dernières heures que les plaisanciers pourront naviguer sur les canaux de Chambly et de Saint-Ours dès la troisième semaine de juillet et ce, jusqu'au 12 octobre 2020.

Par ailleurs, les travaux aux écluses 1, 2, 3 et 9 du canal de Chambly seront terminés à la mi-juin.

M. Deschênes plaide pour une ouverture complète de la voie navigable pour le début juillet. Il salue les dernières annonces de la ministre du Tourisme Caroline Proulx mais il faut maintenant être conséquent pour permettre aux plaisanciers de pratiquer leur activité de prédilection le plus rapidement possible.
  

«La navigation de plaisance génère 420 millions de dollars, notamment dans les commerces avoisinants dans les hébergements, restaurants et marinas. La bonne nouvelle, c’est que les marinas sont ouvertes depuis le 1er juin mais pour le reste, c’est très difficile pour nos entrepreneurs. Il faut comprendre que les restaurants et tout ce qui est connexe au nautisme ne peut opérer normalement, les écluses sont en mode pause. La rivière Richelieu est la plus grande concentration nautique sur un affluent au Québec et elle génère des retombées très importantes au niveau touristique. Les dernières données de Parcs Canada nous montrent que l’écluse 9 et celle de Saint-Ours devrait ouvrir la 3e semaine de juillet. C’est trop tard. Les bâteaux sont pris entre les différentes écluses et ne peuvent naviguer, ce sont des pertes importantes. Nous ferons pression sur le fédéral pour pouvoir accélérer les travaux pour le 1er juillet aux différentes écluses.»    

Sylvain Deschênes, Alliance de l’industrie nautique du Québec

Parcs Canada-Les activités de nautisme sur le canal de Chambly pourront reprendre en juillet

Parcs Canada-Les activités de nautisme sur le canal de Chambly pourront reprendre en juillet

Des pertes difficilement chiffrables

Bien que l’on sache qu’il y a 800 000 propriétaires d’embarcations au Québec, les sommes perdues pour les bateaux mis à quai et les entrepreneurs connexes sont importantes.

La problématique est aussi observable le long de la la rivière Richelieu alors que des marinas sont prises entre des écluses qui font l’objet de travaux en Montérégie.

«On ne peut penser ouvrir les marinas sans penser à la mise à l’eau des bâteaux et des centres d’entreposage de bâteaux . Plusieurs plaisanciers ne peuvent retourner à leur port d’attache, qui n'est pas nécessairement toujours en Montérégie mais à Montréal ou ailleurs. Des pressions sont faites auprès du fédéral. Nous sommes à cumuler les pertes pour les ventes d’essence, les locations, l’entreposage prolongé.  Nous avons des enjeux considérables avec lesquels nous devons travailler avec le fédéral et il faut un plan pour les secteurs connexes à la navigation»  

Sylvain Deschênes, Alliance de l’industrie nautique du Québec

L’industrie de la navigation de plaisance représente 400 000 emplois répartis dans toutes les régions du Québec dont plusieurs en Montérégie. 

Parcs Canada-Le canal de Saint-Ours est toujours fermé à la navigation

Parcs Canada-Le canal de Saint-Ours est toujours fermé à la navigation 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !