MONTÉRÉGIE: Le «maniaque au taser gun» retourne derrière les verrous

Video from the block of East Hastings Street between Main Street and Gore Avenue on Friday shows police placing evidence markers on the sidewalk. On the ground, a gun, a Taser, a shoe and a wad of cash can all be seen. (CTV)

Le prédateur sexuel de Varennes, Sylvio Fortier, surnommé «le maniaque au taser gun» doit retourner derrière les barreaux après avoir contrevenu aux conditions de sa remise en liberté par la Commission des libérations conditionnelles, en espionnant une inconnue dans les dernières semaines.   

Il avait été particulièrement actif en Montérégie pendant plus de 10 ans et se faisait remarquer, en perpétrant ses agressions avec un pistolet à impulsion électrique ou à la pointe du couteau.

En 2014, l'homme de 52 ans avait écopé de 7 ans après avoir avoué être l'auteur de 4 agressions sexuelles et avoir épié 4 femmes près du métro Longueuil et près d'une piste cyclable à Boucherville. 

Depuis février 2020 (date de sa remise en liberté), il devait respecter une ordonnance de surveillance de longue durée de 10 ans, assortie de nombreuses conditions très strictes. 

Récemment, il aurait de nouveau suivi une inconnue non loin d’un parc et aurait été appréhendé, selon ce que rapporte l'Agence QMI  ce qui fait qu'on lui impose des conditions plus strictes.  De nouvelles accusations pourraient être déposées contre lui, en raison du non-respect des différentes conditions de remise en liberté.  

Il s'était aussi inscrit à un site de rencontres, alors qu'on la Commission le lui avait interdit. 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !