MONTÉRÉGIE: les centres d'intervention et de crise appellent à l'aide

Detresse (iStock.com Jasmina81 )

Les centres d'intervention de crise communautaires du Québec appellent à l'aide puisque les appels augmentent et leur financement actuel compromet leur mission. 

Il y en a 21 au Québec et 5 en Montérégie, notamment à Saint-Hyacinthe (Contact Richelieu-Yamaska), Saint-Jean-sur-Richelieu (Centre de crise et de prévention du suicide Haut-Richelieu-Rouville) et Valleyfield. 

Ils représentent une alternative pour une personne qui vit une importante détresse psychologique, alors que les urgences de la Montérégie sont bondées à l'approche des Fêtes.  

Dans bien des cas, ils peuvent référer rapidement une personne vers de l'hébergement, de la thérapie lorsque c'est nécessaire. 

Ils demandent un rehaussement du financement à la mission au gouvernement, puisque les demandes ont augmentées notamment avec la vague de féminicides et la détresse liée pandémie. 

Dans certains cas, le manque à gagner exclusivement pour le financement à la mission est de plus de 1 million de dollars en 2021. 

Comme l'explique Roxanne Thibeault, certains d'entre eux pourraient devoir mettre certains services en veilleuse, à l'approche des Fêtes ou carrément mettre fin à certains programmes.  

 

De plus, plusieurs intervenantes de ces centres quittent vers le réseau de la santé ou d'autres professions où leur rémunération est 30% supérieure par rapport au secteur public. 


 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !