MONTÉRÉGIE: Un engouement monstre pour les cabanes à sucre à Pâques

Érablière large

Des cabanes à sucre de la Montérégie fonctionnent à plein régime avec le weekend de Pâques, avec le concept de «Ma cabane à la maison» qui fait fureur. Dans certains cas, il est imposssible de commander une boîte repas pour samedi ou dimanche et le succès est tel que la période pour commander ces boîtes de produits pourrait être prolongée en certains endroits. 

L'Érablière Charbonneau de Mont-Saint-Grégoire est «bookée» samedi et dimanche mais il reste des places pour lundi. Beaucoup de gens aussi se rendent sur le site pour le plein-air, pour y déguster un chili à l'érable ou une soupe.  

L'engouement pour les produits de l'érable est d'ailleurs exponentiel selon la copropriétaire Mélanie Charbonneau, qui parle de «milliers de boites préparées» jusqu'ici sans pouvoir en faire un calcul exhaustif. 

Du côté de la logistique, il a fallu s'adapter pour répondre à la demande croissante mais l'expérience «Ma cabane à la maison» est au moins prévue jusqu'au 3 mai.  

«Tout va bien, nous sommes très contents de voir l'engouement des consommateurs . Les journées de Pâques sont les plus populaires, nous n'aimons pas refuser des clients et lundi, il y a de la place. Pour l'instant, je peux vous dire que nous avons préparer des milliers de boîtes. Nous les préparons jusqu'au 3 mai au moins mais après, les gens pourront manger au casse-croûte. Nous avons la chance d'avoir Arbraska sur le site.  Nos produits sont disponibles dans les Metro jusqu'au 18 avril»   

Mélanie Charbonneau, copropriétaire Érablière Charbonneau

À l'Érablière Meunier de Richelieu, c'est complet pour la fin de semaine mais la saison pourrait être prolongée si les conditions le permettent. 

Pour l'instant, les bôites repas seront préparées jusqu'à la dernière semaine d'avril et impossible de quantifier les recettes. 

Philippe Meunier constate que de portionner les produits, de les emballer est une dynamique différente par rapport à recevoir en salle mais qu'avec le temps, les employés et le public s'approprient cette formule. 

«Nous faisons des boîtes jusqu'à la fin avril, j'aurais la capacité de produire davantage de boîtes pour Pâques mais c'est important pour moi que les consommateurs soient satisfaits. Pour les supermarchés Métro, la population répond très bien dans les 10 Métro où nous distribuons.  Il faut de la main d'oeuvre pour portionner les boîtes, les préparer, c'est un défi différent . Il y a tout un mouvement de solidarité! On se croise les doigts pour l'année prochaine»

Philippe Meunier, propriétaire Érablière Meunier

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !