Pas de rue Des Cascades piétonnière pour l'instant: la Ville réfléchit

SDC Centre-ville: Le projet de rendre piétonnière la rue Des Cascades de Saint-Hyacinthe est sur la glace

La Ville de Saint-Hyacinthe n'ira pas de l'avant pour l'instant avec son idée de faire de la rue Des Cascades une rue piétonnière cet été. Elle se donne le temps de bien explorer la question pour arriver au meilleur scénario tant pour les Maskoutains que pour les commerçants inquiets. 

Initialement, le projet était pour la portion comprise entre l'avenue Duclos et l'avenue Saint-Joseph, du 25 mai au 31 août mais la Ville souhaite réfléchir avant de le faire. 

C'est en raison de la réaction «mitigée de plusieurs commerçants» envers le projet-pilote et pour bonifier le projet afin qu’il obtienne une meilleure acceptabilité sociale. 

Une rencontre tenue hier avec plusieurs acteurs politiques et économiques dont la Ville, la Société de développement du centre-ville de Saint-Hyacinthe, Saint-Hyacinthe Technopole a permis d'en arriver à ce constat.

On ignore pour l'instant l'échéancier que l'on se donne pour offrir un projet remanié, les aspects précis qui alimenteront la réflexion et comment on souhaite mener la consultation auprès des commerçants et citoyens.   

On devrait bientôt en savoir davantage à ce sujet.

L'enjeu du stationnement a aussi été soulevé par certains d'entre eux de même que la cohabitation entre les divers types d'usagers du centre-ville. 

Le maire Claude Corbeil explique qu'il fallait rassurer les commerçants inquiets en pandémie et qu'il faut trouver une solution «rassembleuse» et que l'heure n'est pas à la division

«L'heure n’est pas à la confrontation: il faut plutôt collaborer et s’entraider. L’idée de piétonniser la rue des Cascades n’est pas nouvelle et le conseil s’est penché sur la question à plusieurs reprises. Ce type de rue comporte des avantages, notamment sur le plan de la sécurité. En pandémie, ca pose de nouveaux défis en termes de cohabitation des piétons, cyclistes, clients, visiteurs, résidents du quartier et automobilistes.  Il faut cependant adapter la formule de rue piétonne pour rallier positivement un maximum de commerçants» 

Le maire de Saint-Hyacinthe Claude Corbeil

De son côté, la présidente du conseil d'administration de la Société de développement Jausée Carrier explique que d'autres rues piétonnes existent à Montréal mais qu'il faut une formule ajustée au besoin de chacun, dans le respect de la nouvelle réalité de la COVID-19.

 «Nous voulons offrir une nouvelle expérience d’achat plus dynamique et faire de notre centre-ville une destination encore plus prisée. Soyons créatifs. Le conseil d’administration de la SDC reviendra sous peu avec une formule ajustée à la lumière des préoccupations exprimées» 

Jausée Carrier, présidente du conseil d’administration de la SDC.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !