Patients privés d'oxygène: une «erreur humaine» en cause

L'hôpital Charles-Le Moyne de Greenfield Park est géré par le CISSS de la Montérégie-Centre.

Une «erreur humaine» serait en cause dans la mort d'un patient aux soins intensifs, le printemps dernier, selon les autorités de la santé en Montérégie.

Neuf patients avaient été privés d'oxygène durant environ une minute à l'hôpital Charles-Le Moyne, à Longueuil.

Huit d'entre eux se sont rétablis sans conséquences graves, alors que Maurice Leblanc, âgé de 71 ans, est décédé.

Le CISSS de la Montérégie-Centre a indiqué que des travaux de construction nécessitaient la coupure temporaire d'une partie du réseau des gaz médicaux . 

Une mauvaise interprétation d'un plan de ce réseau a conduit à la coupure sans préavis de l'alimentation en oxygène vers l'unité des soins intensifs.  La porte-parole indique que des recomandations ont été faites pour ne plus qu'un tel événement ne se produise

«Ces travaux avaient préalablement faits l'objet d'une planification rigoureuse et d'un plan de travail en plusieurs étapes. C'est une erreur humaine d'interprétation d'un plan des réseaux de gaz médicaux qui est à l'origine de l'incident.  Le CISSS de la Montérégie-Centre a émis des recommandations afin d'éviter qu'un tel événement ne se reproduise. Les pratiques et processus découlant de ces recommandations sont en place».  

Martine Lesage porte-parole CISSS Montérégie Centre  

Cet incident, survenu il y a 10 mois, a été rapporté pour la première fois lundi par La Presse

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !