Projet RADAR: impliquer la population pour briser l'isolement des aînés

Aîné

Le projet RADAR, piloté par le Centre d'écoute de la Montérégie, a contribué à briser l'isolement de 90 aînés depuis sa création, en 2015. Depuis deux ans, les partenaires se multiplient dans le but d'étendre les services dans l'ensemble de la région alors que seulement quelques secteurs en profitent actuellement.

 

L'initiative RADAR, pour Réseau Actif de Dépistage des Aînés à Risque, vise à former des intervenants pour reconnaître les signes de diverses problématiques sociales ou physiques chez les personnes de 55 ans et plus. Le but est d'agir en amont pour briser l'isolement des aînés, en plus de favoriser leur mieux-être et les garder à la maison le plus longtemps possible.

Depuis deux ans dans le Haut-Richelieu, c'est un partenariat qui porte fruit avec la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu, le CISSS de la Montérégie-Centre et les centres d’action bénévole. Déjà, quelque 350 intervenants en santé et services sociaux, policiers, employés municipaux et citoyens ont reçu la formation Connaître, Reconnaître et Agir pour mieux identifier les signes, puis référencer les aînés vers les bons services.

« Ça veut dire peut-être les référer vers les centres d'action bénévole au niveau de la popote roulante, ça peut être des visites d'amitié. Au niveau du CLSC, que ce soit au soutien à domicile, en fait, c'est vraiment d'entourer l'aîné pour qu'il se sente en sécurité dans son milieu de vie. »

- Nathalie Francoeur, coordonnatrice du projet RADAR

Sur la cinquantaine d'aînés référencés dans le Haut-Richelieu, 47% l'étaient pour isolement et solitude et 35 % pour détresse psychologique ou santé mentale. La plupart des référencement proviennent de signalements policiers, qui sont parfois appelés par des gens seuls qui ont besoin de discuter.

Les partenaires du projet RADAR lors de la signature de l'entente dans le Haut-Richelieu en 2018.

Facebook/Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu. Les partenaires du projet RADAR lors de la signature de l'entente dans le Haut-Richelieu en 2018.

DÉPLOIEMENT RÉGIONAL SOUHAITÉ

Actuellement, une cinquantaine de villes de la Montérégie sont desservies par le projet, soit 28 % du territoire de la région. RADAR est surtout déployé dans le Haut-Richelieu, mais également en Montérégie-Est, dans les Maskoutains. Il sera bientôt implanté dans Acton et dans Marguerite-d'Youville. Des organismes de Montréal s'en sont aussi inspirés.

La directrice du Centre d’écoute Montérégie, Nathalie Barrette, espère que ça fasse boule de neige. Dans l'ensemble de la région, 500 personnes ont été formées par RADAR.

« On parle souvent d'un aîné sur cinq qui serait vulnérable ou en situation de vulnérabilité. On aimerait aller former monsieur et madame Tout-le-Monde. C'est les rejoindre qui est la problématique et pour cela, il faut faire connaître le projet.

- Nathalie Barrette

L'an dernier, 11 700 appels ont été reçus par le Centre d'écoute de la Montérégie.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !