Prolongement du REM: Sainte-Julie veut un tracé dans l'axe des autoroutes 20-30

REM

Sainte-Julie se réjouit du projet de prolongement du REM sur la Rive-Sud mais aimerait bien l’accueillir sur son territoire dans le corridor de l'autoroute 30 en raison de la congestion quotidienne et surtout, en raison de la densité de population dans le corridor de ces villes.

Le gouvernement a mandaté la Caisse de dépôt et placement du Québec pour étudier un prolongement du Réseau Express Métropolitain de Chateauguay vers Boucherville.

La Caisse étudierait deux tracés différents: un tracé au nord des villes près du fleuve et un autre plus près des autoroute 20 et 30

Elle annoncait, il y a quelques semaines, que le REM n'irait pas de l'avant dans l'axe de l'autoroute 10 vers Saint-Jean-sur-Richelieu et les élus demandent toujours des comptes au gouvernement et à la Caisse dans ce dossier. 

De son côté, la mairesse de Sainte-Julie Suzanne Roy souhaite que le REM passe en amont de l'échangeur des autoroutes 20-30 à Sainte-Julie, pour désengorger les axes autoroutiers de Saint-Hyacinthe, Beloeil et Varennes notamment. 

Celle qui est aussi préfète de la MRC Marguerite-D'Youville  a d’ailleurs récemment écrit au ministre des Transports,  François Bonnardel en ce sens.

Mme Roy a l'appui de l'ensemble des villes de la MRC et espère que la Caisse de dépôt considérera prioritairement l'axe 20-30 dans son analyse, en raison de la congestion à l'approche du tunnel, de la densité démographique des villes.

«Il faut qu'un futur REM amène des bénéfices concrets et immédiats sur la décongestion de la 20 et de la 30. Plus on approche du fleuve moins nous captons de populations des villes environnantes. L'échangeur 20-30 est toujours congestionné et il faut être en amont pour retirer de l'auto-solo de la circulation. Nous atteindrions ainsi un corridor qui passe par Saint-Hyacinthe, Beloeil  en passant par Varennes et Boucherville. Il faut avoir un impact réel et direct sur la congestion et à mon avis, ce secteur est névralgique. Il faut aussi une densité de population qui permet à une infrastructure lourde comme le REM d'être rentable»

Suzanne Roy, mairesse Sainte-Julie et préfète Marguerite-D'Youville.

Mme Roy ajoute que Sainte-Julie est déjà équipée d’un stationnement incitatif régional, d’une vélostation couverte et de toutes les commodités pour recevoir un maximum d’usagers.

«M. Bonnardel a été sensibilisé à notre réalité et je suis d'accord avec le maire de Boucherville qu'il ne faut pas passer dans le plein coeur de Boucherville. Nous avons déjà une résolution de la MRC et nous sommes déjà en marche. Je pense que si le gouvernement veut respecter son plan de décongestion annoncé en campagne électorale, il faut évaluer cette option»

Suzanne Roy, mairesse Sainte-Julie et préfète Marguerite-D'Youville. 

La Caisse étudie donc plusieurs scénarios de tracés et les résultats de l'étude seront présentés au gouvernement en cours d,année 2021.

 

Union des municipalités du Québec-Suzanne Roy est la présidente de l'Union des municipalités du Québec

Union des municipalités du Québec-Suzanne Roy est la présidente de l'Union des municipalités du Québec

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !