Prudence sur les plans d'eau avec la réouverture de plages et piscines

Noyade ISTOCK thanatuy

Avec cette chaleur accablante et la réouverture graduelles des piscines municipales puis de celle des plages lundi, plusieurs vont se baigner ou faire des activités nautiques. Profitez-en, mais il est important de demeurer vigilant pour éviter un événement malheureux.

 

La Société de sauvetage du Québec rapporte déjà 24 noyades depuis le début de 2020, tous des décès évitables. On note une moyenne annuelle qui se maintient à environ 80 décès, contre 200 il y a une trentaine d'années. Le quart de ces noyades sont liées aux sports nautiques.

C'est la Semaine québécoise de la sécurité nautique et à la lumière de ces données, même si elles s'améliorent, la sensibilisation demeure de mise.

Il faut savoir que la réglementation fédérale dit qu'il faut avoir des vestes de flottaison en nombre et en taille appropriée pour les occupants présents à bord d'une embarcation, mais il n'y a aucune obligation de la porter. La Société de sauvetage vous encourage fortement à la mettre si vous l'apportez, que vous sachiez nager ou pas, même si ce n'est pas le vêtement le plus confortable ou à la mode.

« La principale raison qui est ressortie à travers différents groupes de discussion qu'on a faits à travers le pays [sur les raisons du non-port de la veste de flottaison], c'est que les gens n'ont pas l'intention de se retrouver par-dessus bord. Permettez-moi le parallèle: quand j'attache ma ceinture dans l'auto, ce n'est pas parce que j'ai l'intention d'avoir un accident, c'est parce que si jamais j'en ai un, je sais que ça va faire la différence et c'est ce qu'on souhaite que les gens puissent comprendre. Ayez des anecdotes à raconter. Une chute par-dessus bord avec un vêtement de flottaison individuelle va faire en sorte que vous allez raconter l'histoire. »

- Raynald Hawkins, directeur général de la Société de sauvetage

N'oubliez pas que si vous chutez en eau froide, encore à ce temps-ci de l'année, vous pouvez être frappé par un choc thermique et tomber inconscient après 15 à 20 secondes. Des modèles de vestes de flottaison adaptés à chaque discipline nautique existent maintenant, raison de plus pour la porter.

La Société de sauvetage rappelle également que l'alcool et la navigation ne font pas bon ménage. Une bière consommée sur l'eau équivaut à trois sur la terre ferme, à cause du clapotis des vagues et de la déshydratation liée au soleil et au vent. 4 adultes victimes de noyade sur 10 avaient consommé de l'alcool.

Des chiffres par région

Entre 2009 et 2015, 518 personnes sont mortes noyées. Les Laurentides et la Montérégie sont les régions où sont survenus le plus de décès, suivies par la Mauricie-Centre-du-Québec, Montréal et l'Outaouais.

En moyenne, 25 % des victimes viennent de l’extérieur de la région où s’est produit l’événement, selon les données colligées par la Société.

Pour la même période, 133 de ces noyades déclarées sont survenues durant la pratique d'activités de navigation récréative. Ces décès se sont surtout produits dans les Laurentides, en Mauricie-Centre-du-Québec, en Outaouais, sur la Côte-Nord et en Montérégie.

Pour toutes les statistiques, consultez les Faits saillants sur les noyades et autres décès liés à l'eau au Québec de 2009 à 2015, publiés par la Société de sauvetage du Québec.

Décès par noyade par région 2009 à 2015

Données colligées par la Société de sauvetage.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !