Réouverture des bars et parcs aquatiques: de bonnes nouvelles en région

Parc aquatique

Le Québec est pratiquement déconfiné dans sa totalité et la nouvelle est accueillie avec satisfaction par les intervenants touristiques de la Montérégie, dont plusieurs qui croyaient bien que la saison estivale 2020 était à l'eau.  

Les bars ouvrent selon plusieurs conditions, dont celles que les clients demeurent assis.

Les parcs aquatiques accueilleront moins de clients et à la Ronde, le port du masque sera obligatoire.

Pour les bars, évidemment on doit composer avec une diminution de la capacité d'accueil, on doit s'assurer qu'il une distanciation sociale entre les individus.

Le paiement par terminal est bien souvent encouragé.

Au Bilboquet Pub au centre-ville de Saint-Hyacinthe, on était ouvert depuis jeudi dernier en raison d'un permis de restauration.

Le Pub doit fermer les lundis et mardis et fonctionne jusqu'à 1 heure le matin, puisque l'on doit composer avec la main d'oeuvre disponible.

Marianne Bélanger, directrice du Bilboquet Pub à Saint-Hyacinthe  explique toutefois que tout est bien aménagé autant pour la santé des clients que celle des employés. 

«C'est une bonne nouvelle mais il a fallu réorganiser l'espace. Ca nous amène aussi un nouveau menu d'été. Nous avons coupé de moitié notre capacité d'accueil, nous avons dû condamner une section pour agrandir la cuisine et permettre aux cuisiniers de bouger.  Il y a des stations de Purell partout, une seule circulation dans le bar pour entrer et sortir. Il a fallu ajouter des Plexiglass, nous priorisons Paypass et les transactions avec de nouveaux terminaux. Nous ne faisons que du service aux tables: il faut le double de personnel. Évidemment, on ne veut pas d'attroupement. C'est une réorganisation et c'est comme une toute autre entreprise!»

Marianne Bélanger, directrice Bilboquet Pub

 

Réouverture imminente des parcs aquatiques

 

C'est aussi une bonne nouvelle pour les parcs aquatiques et spas de la région qui s'apprêtent à ouvrir leurs portes.

Créé en 2011, le Regroupement des parcs aquatiques du Québec regroupe neuf parcs aquatiques de différentes régions du Québec.  Chaque année, ils attirent plus de 1,5 million de visiteurs, dont 90 % étaient des résidents du Québec en 2019 (67 % étant des excursionnistes ou des touristes de villégiature).

Zoo de Granby-Le Zoo de Granby est fin prêt à accueillir les touristes à l'Amazoo

Zoo de Granby-Le Zoo de Granby est fin prêt à accueillir les touristes à l'Amazoo

Le Zoo de Granby prévoit ouvrir ses installations aquatiques à compter du 29 juin.

Au Parc Safari d'Hemmingford, par contre, on devra attendre au 1er juillet pour la pateaugeoire et le Lagon des dauphins.

L'ouverture attendue de l'Oasis tropicale ne viendra qu'au 8 juillet mais pour de bonnes raisons, comme l'explique le président et propriétaire Jean-Pierre Ranger. 

«Très satisfait de l'annonce alors que le Safari Aventure fonctionne déjà depuis une semaine. Lundi, la boutique, les restaurants et les sentiers pédestres s'ajoutent au Safari Aventure. Pour l'Oasis tropicale, qui est très attendue depuis un an avec ces longues glissoires et un nouveau bassin, ce sera ouvert le 8 juillet parce qu'il reste des travaux à finaliser sur 2 immeubles. C'est presque complété à 90%,. Le manège et le labyrinthe resteront fermés, pour des raisons de sécurité et pour éviter la contamination»

Jean-Pierre Ranger, président du Parc Safari

 

Bromont, montagne d’expériences ouvrira aussi son parc aquatique dès lundi. Il y aura aussi de nouvelles activités en montagne, disponibles au public le 3 juillet.

Malheureusement, plusieurs de ces joueurs ont déjà perdu gros, avec la perte de la clientèle scolaire et des touristes de l'étranger.

Pour Yves Juneau, porte-parole du Regroupement des parcs aquatiques du Québec, c'est une bonne nouvelle compte tenu des pertes déjà importantes et de la saison qui est bien entamée.

 

«Les parcs aquatiques ont la liberté d'ouvrir du 29 juin à plus tard en juillet, il n'y a pas de consigne stricte de réouverture. Selon les estimés, les sorties scolaires de fin d'année représentent 15% de notre chiffre d'affaires en moyenne, donc minimalement 10 millions de dollars. La saison est relativement courte. Par ailleurs, le risque de contagion ne se situe pas dans l'eau chlorée ou dans les glissades mais surtout dans les files pour les aires extérieures. Il y a des consignes très claires, la principale est le 2 mètres dans les espaces publics. Les jeux gonflables ne seront pas ouverts.  Les consignes sanitaires de notre plan sont prêtes depuis le 25 mai et le plan de 40 pages est approuvé»

Yves Juneau, porte-parole RPAQ

 

 

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !