Rhinovirus: le pire est passé au CHSLD Gertrude-Lafrance de St-Jean

Le CHSLD Gertrude-Lafrance, à Saint-Jean-sur-Richelieu.

Le pire semble maintenant passé au CHSLD Gertrude-Lafrance de Saint-Jean-sur-Richelieu, où 4 personnes sont mortes du rhinovirus en près d'un mois.

 

Bonne nouvelle pour les familles, le CISSS de la Montérégie-Centre a levé l'interdiction de visite dans deux unités et repris les admissions de nouveaux résidents.

Il est sécuritaire de le faire puisqu'il n'y a pas eu de transmission depuis plusieurs jours, selon la conseillère-cadre aux relations avec les médias, Martine Lesage. On ne dénombre pas non plus de nouveau décès.

Au total, 64 cas ont été répertoriés depuis le 13 septembre, moment où l'importante éclosion de rhinovirus s'est déclarée. Il reste maintenant moins d'une vingtaine de résidents en isolement en raison de symptômes, mais la plupart sont rétablis.

Le CISSS demeure toutefois vigilant et maintient pour l'instant les autres mesures de précaution pour limiter toute propagation à l'intérieur de l'établissement de santé du boulevard Saint-Luc.

Élections Canada a d'ailleurs choisi de déménager son bureau de vote qui devait s'y trouver, pour ne pas prendre de risque. Le 21 octobre, les électeurs deront plutôt se diriger au 325, rue McDonald. De nouvelles cartes d’électeurs ont été envoyées sous peu pour informer les 2 500 Johannais concernés. 

Le rhinovirus est un virus bénin responsable de 50 % des rhumes qu'on connait, selon Santé Canada, mais qui peut amener des complications mortelles pour les plus vulnérables.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres