SAINT-BRUNO: le controversé projet de crématorium va de l'avant

La Coopérative funéraire du Grand-Montréal conteste la décision de Saint-Bruno de permettre d'ériger un crématorium sur son territoire

Malgré la grogne et une pétition de plus de 1500 noms, le projet de salon funéraire et de vaste crématorium à Saint-Bruno va de l'avant à certaines conditions.

Au dernier conseil, les élus ont décidé de scinder le projet en deux et de régler hors cour avec la Coopérative funéraire de Montréal.  

Des milliers de citoyens craignaient les odeurs et la densification du secteur.   

Alléguant avoir une entente pour changer le plan d'implantation, la Coopérative du Grand Montréal a intenté une poursuite de 700 000$ contre la ville en dommages et intérêts, parce qu'elle n'a pu concrétiser son projet, après la volteface du conseil.  

La Ville cède donc à la Coopérative funéraire de Montréal une parcelle de terrain de 30 000 pieds carrés dans le parc Gerard Fillion pour un bâtiment qui accueillera des unités de crémation. Le bâtiment sera  à une distance d'au moins 200 mètres de toute habitation.

Quant au salon funéraire, il sera construit ailleurs sur un terrain acquis par la Coopérative, au 5, rue Parent donc en milieu urbain.   

Dans cette même entente, la Ville verse aussi à la Coopérative un montant de 275 000$. 

Saint-Bruno précise toutefois que s'il y a encore de l'opposition, il pourrait y avoir un référendum sur la question et ca ferait en sorte de rendre l'entente caduque

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !