SAINT-HYACINTHE: Des détours avec le retour de la vente trottoir

SDC Centre-ville: Le projet de rendre piétonnière la rue Des Cascades de Saint-Hyacinthe est sur la glace

Signe que la pandémie s'essouffle et que le commerce de détail reprend vie, la traditionnelle vente trottoir de Saint-Hyacinthe débute ces jours-ci. Dès mercredi, la rue des Cascades et de courts tronçons des avenues St-Denis et Sainte-Marie seront fermés. 

Elle se tient du 14 au 18 juillet en trois pôles dont le centre-ville, le M Rendez-vous marchand et aux Galeries Saint-Hyacinthe.

Il s'agit de la plus grosse vente trottoir du genre au Québec et l'an dernier, la formule habituelle avait été mise de côté pour une formule «Juillet en solde», une campagne d'achat local ciblée respectant l'ensemble des mesures sanitaires, en évitant les rassemblements. 

Dès demain à 6h jusqu'au dimanche 18 juillet à 18 h,  la rue des Cascades sera fermée à la circulation automobile, entre les avenues Brodeur et Saint-Joseph. Elle sera réservée aux piétons.  

Pour cette même période, l’avenue St-Denis sera fermée à la circulation entre les rues Girouard Ouest et des Cascades. 

La circulation locale se fera en alternance avec des feux de circulation. 

En direction sud, l’avenue Sainte-Marie sera fermée à la circulation et le détour se fera par l’avenue de la Concorde Nord.  La circulation sera toutefois possible en direction nord. 

Le centre-ville reprend vie

Avec la reprise de l'activité économique et les nombreuses fermetures de commerces, la survie des centres-villes est un enjeu criant d'actualité, notamment celui de Saint-Hyacinthe.

La semaine dernière, le gouvernement provincial annoncait de l'aide pour plusieurs centres-villes, dont ceux de Longueuil, Saint-Hyacinthe et Saint-Jean-sur-Richelieu.  

Les 19 villes ciblées au Québec devront présenter un plan détaillé de leurs besoins au ministère de l'Économie pour recevoir l'aide demandée, notamment la relance en restauration, le volet activités culturelles et les infrastructures.  

La Ville de Saint-Hyacinthe consulte d'ailleurs les citoyens sur la première mouture de son futur Plan particulier d'urbanisme du centre-ville, qui traitera d'environnement, de mobilité durable, d'économie et de relance, alors que plusieurs commerces ont dû fermer leurs portes.  

A plusieurs reprises au conseil, le maire Claude Corbeil a soulevé que plusieurs commercants ont dû s'adapter pour survivre, notamment à l'ère de l'économie numérique et particulièrement, pour la relance post-pandémie.   

 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !