Saint-Hyacinthe Technopole très actif pour attirer des travailleurs

travailleur_MinervaStudio

Même s'il y a des centaines de postes dans la MRC des Maskoutains en hôtellerie, dans le manufacturier et dans le commerce, c'est loin d'être évident de recruter de nouveaux talents: des assouplissements aux programmes pour les travailleurs temporaires sont demandés.

L'organisme Saint-Hyacinthe Technopole et sa branche «Saint-Hyacinthe Immigration» multiplient les démarches, pour amener de nouvelles familles et assurer la relance. 

Il y a quelques jours à peine, les propriétaires de Broli La Source du sport annonçaient sa fermeture, faute de main d'oeuvre et de relève après une pandémie qui a laissé des traces sur le chiffre d'affaires. 

Il y a une semaine, des représentants participaient à la Foire nationale de l'emploi au Stade olympique et plus récemment au Sommet sur l'immigration à Québec.   

400 postes de toutes sortes de diverses entreprises étaient offerts,  mais l'organisme est loin de s'arrêter là et multiplie les présences dans les salons et foires de l'emploi cet automne et au printemps.  

André Barnabé est directeur général de Saint-Hyacinthe Technopole.  

 

 

Selon lui, les démarches de régionalisation des immigrants donnent des résultats mais il faut plus.  

Il attend de voir comment va s'appliquer la volonté du fédéral de relever la limite actuelle de 10% de travailleurs étrangers temporaires au sein d'une même entreprise à 20%. 

Le fédéral a aussi annoncé son intention de restreindre la Prestation de relance économique, à certains secteurs, ce qui permettra d'accéder à certains bassins de main d'oeuvre. 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !