Saint-Jean: La communauté se souvient de Patrice Vincent

Adjudant Patrice Vincent

Voilà sept ans, jour pour jour, que l'adjudant Patrice Vincent a perdu la vie dans une attaque terroriste à Saint-Jean-sur-Richelieu. Il était membre du 438e Escadron tactique d'hélicoptère, basé à Saint-Hubert. 

Le militaire de 53 ans avait été heurté délibérément le 20 octobre 2014 en fin d'avant-midi par une voiture alors qu'il marchait avec deux autres collègues dans le stationnement d'un édifice gouvernemental. C'est là que se trouvaient notamment des bureaux du ministère des Anciens Combattants et ceux du Centre intégré de soutien du personnel, où il travaillait avec l’Unité interarmées, sur le boulevard Séminaire Nord.

Les autres soldats, un homme habillé en civil et une femme en uniforme, s'en sont sortis.

L'auteur de cet attentat, un homme de 25 ans converti à l'islamisme radical, avait été abattu quelques minutes plus tard au terme d'une poursuite policière. 

Cet accident est survenu deux jours avant la fusillade du Parlement, à Ottawa.

Une plaque commémorative rendant hommage à Patrice Vincent, membre des Forces canadiennes durant 28 ans, a été installée à Saint-Jean, trois ans après sa mort.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !