SAINT-JEAN: Le projet du Domaine des Légendes franchit une autre étape

Capture-Le promoteur du Domaine des Légendes présente de nouvelles modifications à son projet immobilier

Saint-Jean-sur-Richelieu accepte de nouvelles modifications proposées par le promoteur Luc Poirier pour son projet domiciliaire du Domaine des Légendes, sur le site de Camions André Boucher, une ancienne cour de ferraille. Le zonage ne permettra que des maisons unifamiliales, un nouveau compromis «acceptable» selon le conseiller du secteur Marco Savard.  

Lors des consultations, des citoyens se sont montrés inquiets de la densification du secteur, de la circulation automobile augmentée, de la protection des espaces verts et même, du manque d'école pour développer un tel secteur. 

Le sujet a fait l'objet de débats au dernier au conseil, en raison d'une énième modification au projet. 

L’ensemble résidentiel de plusieurs millions a fait l'objet de nombreux changements et a même failli être compromis, faute d'acceptabilité sociale. 

Le promoteur devra réduire la volumétrie des habitations, réduire le nombre de portes construites à 37 maisons de ville (dans le secteur de la rue des Fortifications) et 306 portes au total

Au conseil, le conseiller du secteur Marco Savard a toujours prôné l'acceptabilité sociale et espère que le développement s'harmonise au secteur. 

«Nous sommes arrivés à un bon compromis en disant que 37 résidences seraient le maximum.  Quand on discute d'une situation d'éliminer des espaces verts, on n'enlève rien:  ces espaces verts resteront aux propriétaires qui ont acheté les terrains. Nous ne faisons qu'enlever de la densification, nous retirons 4 portes et nous arrivons avec un projet qui est très vivable, très agréable et accepté.»

Marco Savard, conseiller municipal District 8 

Conséquemment, la Ville doit publier sur son site Web un avis public pour le changement de zonage et les citoyens insatisfaits pourraient demander une tenue de registre, sinon le règlement sera adopté en aout. 

Le maire Alain Laplante a  déploré le nombre de changements apportés au fil du temps. 

4 assemblées de consultation publique ont été nécessaires pour en arriver à cette mouture

«Le projet qu'on nous a soumis vendredi, c'était la 70e version du plan! Les gens nous disent que c'est difficile de faire des affaires à Saint-Jean-sur-Richelieu. A toutes les fois que nous avons voulu accepter le projet, le conseiller a dit: «On va changer quelque chose»!

Le maire de Saint-Jean-sur-Richelieu Alain Laplante 

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !