SAINT-JEAN: SOS Sauvons les boisés de la Pinède se mobilise

Une citoyenne distribue des dépliants pour le projet de parc régional.

Mobilisé depuis un peu plus d'un an à Saint-Jean-sur-Richelieu, le groupe citoyen SOS Sauvons les boisés de la Pinède met les bouchées doubles ces dernières semaines. Le groupe espère à terme la création d'un parc régional sur l'Ile Sainte-Thérèse.

 

Le groupe SOS Sauvons les boisés de la Pinède souhaite tranformer le boisé de l'ancien camping Pin Vert et les quatre terrains pas encore développés de la Pinède en parc régional. Cela protégerait l'endroit d'éventuel développement résidentiel, alors qu'il reste peu de boisés en ville.

Le porte-parole du groupe, Carl Soucy, réside sur l'Ile. Il souhaite rallier encore plus la population au projet, alors qu'une pétition a déjà circulé dans le passé. Près de 4 000 personnes l'avaient signée.

« On parle d'un volet historique, c'est Samuel-de-Champlain, quand il est venu pour la première fois sur la rivière Richelieu, qui a parlé des terrains vastes de la Pinède avec les grands pins majestueux. Il reste juste quatre terrains qui ne sont pas développés dans la Pinède. [...] Il y a un volet patrimonial, écotouristique. On a plusieurs idées pour développer ce parc-là afin que tout le monde soit gagnant, autant la ville, les citoyens, même les commerçants de la région parce qu'on pourrait amener une nouvelle clientèle touristique. »

Carl Soucy, porte-parole

Le porte-parole du groupe SOS Sauvons les boisés de la Pinède, Carl Soucy.

SOS Boisés de la Pinède. Le porte-parole du groupe SOS Sauvons les boisés de la Pinède, Carl Soucy.

SOS Sauvons les boisés mène actuellement une campagne de sociofinancement de 5000 $ pour se créer un site internet, installer des affiches et faire de la sensibilisation. Déjà en une semaine, près de la moitié de l'objectif a été atteint.

Hier, quelque 800 dépliants d'information ont été distribués aux entrées de l'Ile Sainte-Thérèse pour sensibiliser la population au dossier.

Avis de réserve pour deux ans

La Ville a voté un avis de réserve de 2 ans sur les terrains de la pinède en mai 2019, le temps d'évaluer tous les projets envisagés. Il ne peut donc pas y avoir de développement résidentiel avant 2021. Autant ces quatre terrains que les anciens boisés du camping appartiennent à un même propriétaire.

En ce qui concerne les boisés du camping, c'est un lot qui n'est pas encore subdivisé, il ne peut donc pas y avoir de développement à court terme.

Le porte-parole, Carl Soucy, espère que la Ville protègera l'endroit.

« On est un groupe citoyen, on veut influencer, on veut rassembler, mais c'est la ville qui va falloir au final qui acquiert les terrains pour faire le parc régional. Ce qui nous avait été demandé, c'est d'amener des pistes de solutions financièrement, ç'a été fait, en janvier, on a présenté tout ça à la ville. »

Carl Soucy, porte-parole

Parmi ces pistes, outre les subventions, SOS Sauvons les boisés de la Pinède lancera une autre, plus vaste campagne de sociofinancement pour son projet de parc régional le 8 août prochain, devant l'ancien camping Pin Vert.

Les informations qui figuraient sur le dépliant donnaient plus de détails sur le projet.

SOS Boisés de la Pinède. Les informations qui figuraient sur le dépliant donnaient plus de détails sur le projet.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !