Saint-Jean-sur-Richelieu déversera 150 000 m3 d'eaux usées dans la rivière Richelieu

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu invite ses citoyens à réduire la quantité d'eau potable utilisée puisqu'un déversement massif est prévu aujourd'hui dans la rivière Richelieu.

La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu va déverser environ 150 000 mètres cubes (ou 150 millions de litres) d'eaux usées non traitées dans la rivière Richelieu du 3 au 5 mars prochain. C'est en raison de travaux majeurs d'un million de dollars qui nécessitent l'arrêt complet de la station d'épuration pendant 72 heures.

 

La Ville doit installer un troisième canal de dégrillage pour filtrer les déchets de ces eaux usées, en plus de modifier le trop-plein à l'entrée de la station. Des murets temporaires, des batardeaux, seront construits pour permettre que les travaux soient réalisés. C'est la firme Filtrum Construction qui s'en chargera. Le tout doit débuter le 3 mars à 8h et se terminer dans la matinée du 6 mars.

Le chef de la division assainissement des eaux à la Ville, Sébastien Marquis, explique que la capacité hydraulique de la station d'épuration sera ainsi augmentée de 50 %. Il ajoute qu'il aurait été idéal que ce troisième canal soit construit en même temps que la station en 1998, mais qu'au moins, il y a l'espace nécessaire pour le faire.

Un certificat d'autorisation environnementale a été obtenu du gouvernement du Québec pour l'ensemble des travaux, qui pouvaient être réalisés entre le 1er janvier et le 15 mars 2020. La période hivernale est idéale pour limiter les impacts environnementaux, explique Sébastien Marquis.

« Du fait que l'eau de la rivière est froide, il y a un couvert de glace, il n'y a à peu près pas d'activités nautiques en période hivernale. Il y a quelques activités de pêche sur glace, mais les sites ont été identifiés et on va mettre des affiches à proximité. Il y a un fort taux de dilution de la rivière présentement aussi. »

- Sébastien Marquis, chef de la division assainissement des eaux à la Ville

Le directeur du Service des infrastructures à la Ville, Benoit Fortin, et le chef de la division assainissement des eaux, Sébastien Marquis, explique les travaux.

Audrey Folliot, Bell Média. Le directeur du Service des infrastructures à la Ville, Benoit Fortin, et le chef de la division assainissement des eaux, Sébastien Marquis, explique les travaux.

Tant qu'à arrêter la station, des travaux d'entretien seront aussi exécutés aux postes de pompage Industriel et Champlain, notamment du retrait de la rouille et de la peinture dans un réservoir. Tous les travaux seront réalisés de façon continue, 24 heures par jour, pour limiter les impacts.

Des prélèvements d'eaux dans la rivière seront compilés et analysés avant et après le déversement pour avoir une meilleure idée des impacts.

Entraves et conseils 

Du pompage temporaire d'eaux usées sera fait avec des semi-remorques sur le boulevard Saint-Luc, sur la rue des Orchidées et sur la rue Marie-Curie, eaux qui seront ensuite transportés à la station d'épuration. Ça occasionnera des entraves à la circulation et certaines nuisances sonores. Les citoyens vivant à proximité seront contactés.

Les municipalités en amont de la rivière ont aussi été avisées des travaux à venir. Les citoyens sont invités à limiter leur consommation d'eau durant cette période, notamment en reportant l'utilisation de la laveuse et du lave-vaisselle et en limitant la durée des douches.

Les industries devront planifier leur production aussi afin de faire leur part.Ce sera la Semaine de relâche et la Ville remarque déjà annuellement une diminution de la consommation d'eau durant cette période.

En mars dernier, la Ville avait déversé 35 millions de litres d'eaux usées dans la rivière Richelieu en raison de travaux à la station de pompage de Champlain.

Diverses solutions ont été étudiées pour éviter le déversement le plus possible, mais elles étaient impensables.

« On s'est vite rendu compte que les volumes sont  très élevés, on parle d'entre 100 et 200 semi-remorques par heure qu'on aurait dû utiliser pour acheminer les eaux usées de l'ensemble de la Ville de Saint-Jean à l'extérieur. Aussi, les sites de réception d'eaux usées des municipalités environnantes de Saint-Jean n'avaient pas les capacités non plus de recevoir ces eaux-là. »

- Sébastien Marquis, chef de la division assainissement des eaux à la Ville

La station d'épuration de Saint-Jean-sur-Richelieu dessert 90 000 citoyens ainsi des milliers d'industries, d'institutions et de commerces.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !