Telus n'installera pas de tour à Otterburn Park à court terme

Télécom

Telus renonce finalement à installer une tour de télécommunication à court terme, à Otterburn Park, près du bois des Bosquets Albert-Hudon, le plus grand boisé urbain de la Vallée-du-Richelieu. Le projet avait fait l'objet de vives contestations à Otterburn, après une pétition de 2000 noms déposée aux Communes et un dossier qui a même été judiciarisé. 

Une décision de l'entreprise que salue le chef du Bloc et député du Beloeil-Chambly, Yves-Francois Blanchet qui avait bien tenté d'entendre les arguments de part et d'autre, à son arrivée comme député dans la circonscription. 

L'entreprise a pris cette décision à court terme, pour 2021-2022 en raison de la pandémie:  «une décision stratégique de recentrer ses investissements sans fils dans des secteurs où l'amélioration des services est le plus critique». 

La porte-parole Jacinthe Beaulieu indique aussi «qu'Otterburn Park demeure un endroit où la couverture doit être bonifiée afin d'offrir aux familles et aux entreprises une connexion fiable ». 

De son côté, le chef bloquiste a toujours plaidé que malgré une loi fédérale sur les télécommunications, l'aménagement du territoire est de juridiction québécoise et municipale.  

Selon lui, ce genre de projet doit toujours faire l'objet de consultations auprès de la Ville et des citoyens avant d'être implanté. 

" Je suis heureux de constater que les interventions, rencontres et discussions auxquelles nous avons participé  ont permis une reprise du dialogue et mené à cette décision.  Les entreprises doivent tenir compte de l'acceptabilité sociale. Elles doivent respecter et même prioriser les juridictions québécoises et municipales en matière d'aménagement du territoire et d'environnement tout en collaborant avec les élus et en consultant la population.  C'est une décision sage et respectueuse de Telus.  Je la salue. "

Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet. 

Un jugement de la Cour fédérale du 9 décembre 2019 avait d'abord rejeté la demande de la Ville d'Otterburn Park de contester la décision du ministère de l'Innovation en lien avec cet tour de 40 mètres.

En plus des citoyens et élus municipaux, la Fondation David-Suzuki, l'Union des municipalités du Québec et la Communauté métropolitaine de Montréal ajoutaient aussi leurs voix pour demander l'abandon du projet.   

 

 

Courtoisie-Le chef du Bloc Québécois et député de Beloeil-Chambly Yves-François Blanchet

Courtoisie-Le chef du Bloc Québécois et député de Beloeil-Chambly Yves-François Blanchet

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !