Un présumé fraudeur porte-à-porte recherché est pincé en Montérégie

Gyrophares jour-Istock eugenelucky

La Sûreté du Québec a finalement mis la main au collet d'un présumé fraudeur de la Montérégie après 10 mois d'enquête.

 

Mathieu Perron, 29 ans, a été arrêté hier à son domicile de Farnham. Il était visé par un mandat d'arrestation pour un chef d'accusation de fraude, survenue entre le 1er décembre 2018 et le 31 janvier 2019, à Marieville.

C'est le seul chef de fraude déposé contre lui, mais il n'est pas impossible qu'il ait sévi ailleurs. Il est aussi accusé de bris de probation. Il a comparu brièvement pour une première fois au palais de justice de Saint-Hyacinthe hier et demeure détenu jusqu'à son retour devant le tribunal, demain.

Mathieu Perron, 29 ans, a été arrêté à son domicile par la Sûreté du Québec.

Gracieuseté Facebook. Mathieu Perron, 29 ans, a été arrêté à son domicile par la Sûreté du Québec.

Plusieurs citoyens des MRC de Rouville et des Maskoutains ont d'ailleurs signalé dans les derniers mois un homme qui faisait du porte-à-porte pour offrir ses services de réparation de toiture. Il demandait d'être payé après les travaux, mais les bris n'étaient pas toujours réels ou les réparations, pas toujours complétées.

La Sûreté du Québec ne peut dire si l'individu dénoncé par ces citoyens est Mathieu Perron ou non, mais avait rappelé en novembre dernier l'importance d'être vigilant face au commerce itinérant et à toute forme de sollicitation. Le porte à porte est d'ailleurs le mode d'opération qu'il utilisait.

« C'est de toujours demander à la personne de donner son nom, le nom de la compagnie qu'elle représente et de produire aussi une pièce d'identité avec photo. On demande aux gens de prendre le temps de bien vérifier toutes les informations qui sont transmises. Il n'y a pas d'urgence, on peut faire des vérifications et rappeler par la suite la personne qui fait la sollicitation. On doit vérifier aussi que la personne se conforme à la réglementation en vigueur dans votre municipalité, elle doit être détentrice aussi d'un permis de l'Office de la protection du consommateur. »

- Ingrid Asselin, sergente porte-parole de la Sûreté du Québec

Les policiers invitent la population à dénoncer tout agissement suspect à la centrale de l'information criminelle de la Sûreté du Québec au 1-800-659-4264 ou à leur service de police local.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres