Un programme de la police de Saint-Jean bientôt partout en Montérégie?

Programme 24-7

Le programme 24/7 du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu donne des fruits auprès des personnes en crise qui sont confrontées à un problème de santé mentale.

Le directeur du Service André Fortier en est l'un des instigateurs.  

Il s'agit d'un programme basé sur la «convergence des forces du milieu» 

Il a été mis en place en 2017 et implique les policiers, le CISSSS Montérégie-Centre, le Centre de crise et de prévention du suicide du Haut-Richelieu, le Centre de santé Haut-Richelieu-Rouville et Ambulance Demers.

Après l'instauration du programme, le nombre de références au centre de crise est passé de 245 en 2018 à 664 en 2019.

Les policiers sont aussi formés pour référer rapidement une personne vulnérable vers le centre de crise, tout au long du processus.   

Le nombre de transports par ambulance a aussi chuté de 84% puisque les personnes sont prises en charge directement dans leur milieu, indique le directeur André Fortier. 

«Nous avons documenté les appels que nous recevions avec les gens du CISSS au début du projet en 2017. Maintenant, lorsque le policier répond à un appel où l'intervenant peut avoir un problème de santé mentale, le policier contacte directement le Centre de crise et de prévention du suicide.  L'intervenant s'adresse directement à la personne en crise, évalue son degré de dangerosité. Tout au long de l'intervention, nous tenons compte de la loi p38 et lorsque requis, la personne est transportée à l'urgence. Ca permet une prise en charge plus rapide»

-André Fortier, directeur du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu  

Le Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu est le premier en Montérégie à avoir développé ce modèle de convergence des ressources pour contrer la détresse psychologique. 

Les policiers ont reçu préalablement de l'information et de la formation du Centre de prévention et de crise.

André Fortier explique que ce modèle de convergence des acteurs de première ligne suscite l'intérêt ailleurs en Montérégie.

 «Ce programme est en voie d'être élargi à l'ensemble de la Montérégie. Ce matin, des collègues de la Montérégie-Ouest signaient le protocole d'intervention conjoint pour faire le même type de travail. Nos policiers sont bien formés pour intervenir et un comité de suivi organisationnel veille à s'assurer que nous prenions bien en charge les personnes en crise.»

-André Fortier, directeur du Service de police de Saint-Jean-sur-Richelieu  

 

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres