Un suspect arrêté pour l'agression armée près du Cégep de Granby

Scène de crime

Un suspect a été arrêté tard hier soir à Ange-Gardien en lien avec l'agression à l'arme blanche survenue en fin d'avant-midi au Cégep de Granby.

 

L'homme de 32 ans comparaitra aujourd'hui pour faire possiblement face à des accusations d'agression armée, de menaces et de séquestration. L'enquête a été confiée à la division des crimes majeurs de la Sûreté du Québec hier en début de soirée, et la police de Granby collabore.

Le suspect présentait des blessures et a été conduit au centre hospitalier, mais sa vie n'est pas en danger. Il sera aussi interrogé par les enquêteurs aujourd'hui.

Il pourrait y avoir un second suspect, indique la sergente Ingrid Asselin de la Sûreté du Québec.

« L'enquête se poursuit toujours parce qu'il pourrait y avoir une autre arrestation, donc une autre personne qui serait impliquée dans cette agression armée. Nos enquêteurs rencontrent toujours des témoins. »

- Ingrid Asselin, sergente de la Sûreté du Québec

Rappelons qu'un homme dans la cinquantaine, ensanglanté, a fait irruption dans le cégep hier en demandant qu'on appelle une ambulance. Il présentait une blessure au cou.

L'agression armée pourrait s'être produite dans le stationnement du Cégep de Granby.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres