Une maman de Beloeil invente une distribution de bonbons sans contact

La fameuse chute à bonbons complète le parcours sécuritaire.

Une mère de famille de Beloeil espère sauver l'Halloween avec le parcours de distribution de bonbons anti-COVID-19 qu'elle a imaginé. Audrey Pelletier espère être la première d'une lignée de parents qui feront le même genre d'aménagement, pour que les enfants puissent célébrer le plus normalement possible malgré la pandémie.

 

Audrey Pelletier a eu l'idée de créer un parcours sur son terrain, avec des affiches indiquant une entrée et une sortie distinctes, pour que les enfants ne se croisent pas. Elle a collé des flèches au sol et balisé le parcours de rubans jaunes.

Mais le clou de l'ingéniosité, c'est la chute à bonbons qu'elle a fabriquée. Un large tuyau de PVC accroché à la rampe d’escalier extérieure lui permet de faire glisser les bonbons jusqu’au sac des enfants, tout en gardant 2 mètres de distance.

La jeune maman souhaitait offrir aux enfants une façon sécuritaire de passer l'Halloween.

« C'est une fête qui se déroule à l'extérieur, ce n'est pas un rassemblement. Les gens entrent, sortent, il n'y a pas de contact. Je me suis dit que c'est une des seules opportunités qu'on avait cette année avec la pandémie. C'est quelque chose qu'on peut offrir aux enfants, qui est plaisant, amusant. En même temps, ça leur fait un peu oublier la situation. »

- Audrey Pelletier, instigatrice

Les bonbons choisis sont étanches et peuvent être nettoyés, puis sont emballés 48h d'avance dans ses sacs. Elle assure qu'elle se désinfecte les mains le plus souvent possible.

Un parcours testé qui fera boule de neige?

La semaine dernière, la mère de deux enfants en bas âge a pris des photos de son idée et l'a partagée sur le groupe Facebook Résilience flash tes lumières COVID19, pour savoir ce que les autres en pensaient.

« J'ai eu une explosion de réponses et d'interactions. Les gens m'ont poussé à installer mon système un mois et demi d'avance pour voir ce que ça donne. C'est parti en fureur! »

- Audrey Pelletier, instigatrice

La mère de famille a donc bonifié ses installations et décoré toute sa cour. L'ensemble du projet n'aura coûté que quelques dizaines de dollars.

Dimanche dernier, elle a pu tester le parcours dans le cadre d'un reportage télé. Une centaine de petits enfants déguisés se sont présentés au point où elle a manqué de bonbons! Audrey Pelletier espère que ça fera boule de neige.

« Ç'a fonctionné super bien! Les enfants l'ont bien vu. Ç'a m'a vraiment surpris de voir que les enfants étaient vraiment capables d'eux-mêmes, sans l'assistance de leurs parents, de faire la distanciation sociale. [...] Beaucoup de gens m'ont dit qu'ils allaient faire un peu le même principe. Mon but c'était d'influencer. »

- Audrey Pelletier, instigatrice

Elle a déjà pensé à des améliorations, comme à l'installation de lumières sur le parcours vu la noirceur lors de la collecte.

Audrey Pelletier demande maintenant au gouvernement de se prononcer rapidement à savoir si les collectes de bonbons dans les rues seront permises ou non, pour donner le temps aux familles de s'organiser.

Des enfants ont pu tester le parcours de distribution sécuritaire de bonbons imaginé par la jeune maman.

Audrey Pelletier. Des enfants ont pu tester le parcours de distribution sécuritaire de bonbons imaginé par la jeune maman.

Infolettres Boom 104.1 - 106.5

Contenu en rafale, promotions exclusives, concours et bien plus encore !