Une nouvelle pétition pour limiter le bruit des avions à St-Hubert

Une quarantaine de litres déversés

Des citoyens en ont marre du bruit en périphérie de l'aéroport de Saint-Hubert et lancent une pétition enjoignant le ministre fédéral des Transports Marc Canada d'instaurer des mesures d'atténuation en lien avec le bruit et la fréquence des vols.

Une résidente de Saint-Bruno, Sonia Simard est à l'origine d'une pétition où plusieurs changements sont réclamés.

 La pétition, parrainée par le députée bloquiste de Montarville Stéphane Bergeron, demande à ce que le gouvernement fédéral limite le trafic aérien au-dessus des quartiers résidentiels

La pétition évoque la fréquence importante des vols qui nuit à la qualité de vie des citoyens non seulement de Longueuil mais des villes en périphérie. 

On demande donc notamment un couvre-feu, des mesures d'atténuation du bruit, des horaires balisés et de mieux encadrer la fréquence et l'altitude des vols.

Mme Simard demande aussi à ce que l'autorité aéroportuaire soit soumise à des études d'impacts complètes.

Celle qui en est à une deuxième pétition sur le sujet se sent appuyée de la population et des municipalités environnantes

«À Saint-Bruno, une résolution sera adoptée sur le sujet au prochain conseil. Je dois déposer aussi un document à l'agglomération de Longueuil.  Il faut des études sur ce que ces vols ont comme impacts sur les citoyens et voir ce qu'implique le développement de l'aéroport par rapport aux villes environnantes.  Il y a eu des interventions du ministre des Transports à Saint-Roch-de-l'Achigan et Drummondville et on espère que le ministre prendra connaissance de la pétition»

-Sonia Simard, instigatrice de la pétition

 

La pétition est disponible jusqu’au 29 mars sur le site de la Chambre des communes

Sonia Simard dit avoir parlé à plusieurs instances pour identifier les irritants mais jusqu'ici, selon elle, les changements ne sont pas «observables»­.

«J'ai parlé aux écoles de pilotage, à NAV Canada,  aux agents de plaintes de Transports Canada et aux autorités de l'aéroport. Concrètement je n'ai pas vu de changements quant au trafic, au bruit et à la fréquence des vols. Dans tous les cas,  on me dit que tout est fait dans les règles de l'art, 24h sur 24 de jour comme de nuit et qu'ils volent selon les règles de Transport Canada et où bon leur semble»

-Sonia Simard, instigatrice de la pétition

En novembre, Développement Aéroport Saint-Hubert de Longueuil avait déjà affirmé ne ménager aucun effort pour limiter les impacts des aéronefs qui décollent et se posent de l'aéroport.

Infolettre Boom

Abonnez-vous à nos infolettres